Rassembler tous les commerces du Brabant wallon sur un site de ventes en ligne

Plateforme d'e-commerce shoppingenBW
Plateforme d'e-commerce shoppingenBW - © Tous droits réservés

La province du Brabant wallon lance une plateforme d’e-commerce pour tous les commerçants du BW. Cette plateforme "shoppingenbw.be" est déjà accessible et opérationnelle. Mais elle ne rassemble pour le moment que 42 commerces.

"Les centres-villes sont de plus en plus désertés par les consommateurs. Certains commerces peinent à survivre. L’idée est d’apporter à nos commerçants locaux un débouché, une visibilité, une possibilité de vente supplémentaire", explique Mathieu Michel, président du collège provincial.

"Avec la crise du COVID de nombreux consommateurs se sont tournés vers le commerce en ligne pour leurs achats, certains commerces ont été forcés de se mettre au numérique. Nous voulons faire de cette crise une opportunité pour le commerce en ligne. Les sites et plateformes de ventes en ligne foisonnent, l’idée est de proposer une plateforme locale, où on retrouve nos commerçants".

Un appel aux commerçants

Concrètement, chaque commerçant installé dans le Brabant wallon est invité à s’inscrire. Le référencement est gratuit. L’inscription pour vendre ses produits sur la plateforme est de 1€ par mois. "Le but est d’initier le commerçant à la vente en ligne. Il sera également accompagné. Après, si le commerçant veut développer sa propre page, son propre site, tant mieux, mais ça, c’est un autre budget, on le laissera gérer".

Une plateforme provinciale et communale

Le site de vente en ligne rassemble dans l’e-shop tous les produits, qu’ils soient d’un commerce de Ittre, Wavre ou Ramillies etc. Les communes qui le souhaitent peuvent demander la création d’une page rassemblant uniquement les commerces de sa commune.

"Si des communes veulent donner la possibilité aux consommateurs d’acheter encore plus local, en favorisant les commerçants de leur commune, ils peuvent demander la création d’une page communale".

Une démarche qui n’est toutefois pas gratuite. La création de la page coûte 2000€ et les frais de fonctionnement annuel s’élèvent à 300€. La province a injecté 17.500€ pour la création de cette plateforme numérique.