Protonthérapie: IBA signe trois nouveaux contrats au Royaume-Uni, le titre bondit en bourse

Protonthérapie: IBA signe trois nouveaux contrats au Royaume-Uni, le titre bondit en bourse
Protonthérapie: IBA signe trois nouveaux contrats au Royaume-Uni, le titre bondit en bourse - © BRUNO FAHY - BELGA

Le retour de la confiance pour l’entreprise néo-louvaniste IBA qui annonce lundi la signature de trois nouveaux contrats avec la société britannique Proton Partners International, pour l’installation de solutions compactes de protonthérapie au Royaume-Uni.

La protonthérapie, le cœur de métier d’IBA, est un mode de traitement du cancer qui s’attaque aux cellules cancéreuses avec une très grande précision. "C’est une technologie qui suscite de plus en plus d’intérêt dans le monde grâce aux études cliniques qui commencent à démontrer son efficacité par rapport à la radiothérapie conventionnelle, explique Soumya Chandramouli, Chief Financial Officer chez IBA. Avec ces trois nouveaux contrats, on arrive à un total de cinquante systèmes de protonthérapie vendus dans le monde".

Un printemps prometteur

Le montant cumulé des contrats annoncés ce lundi est compris entre 105 et 120 millions d’euros (équipement et maintenance). A la bourse de Bruxelles, la réaction n’a pas tardé: vers 16 heures, le titre IBA était en progrès d’environ 12%.

Rappelons qu’au début de l’année, IBA avait enregistré un net recul en bourse après l’annonce d’un retard dans la signature de plusieurs contrats. Est-ce à dire que les ennuis sont aujourd’hui de l’histoire ancienne? "Avec le temps qui passe, les chiffres que nous avions donnés fin 2017 sont moins pertinents car d’autres clients potentiels sont entrés en jeu, d’autres contrats sont en cours de discussion, poursuit Soumya Chandramouli. Je pense qu’il faudra continuer à surveiller le marché pour s’assurer que nous gardons notre cap pour 2018, mais la signature de ces trois nouveaux contrats, c’est très prometteur".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK