"Patathon" de Walhain: on ramasse des pommes de terre pour les banques alimentaires

C’est une action de solidarité plutôt originale qui se tient aujourd’hui à Walhain-Saint-Paul, en Brabant wallon: un "patathon". Plusieurs dizaines de citoyens volontaires ramassent des pommes de terre dans un champ après le passage des grosses machines. Une opération de glanage organisée par une grande multinationale de la frite au profit des Banques alimentaires.

"Pouvoir aider les gens, c’est super, explique une participante venue avec ses enfants. Au lieu que ce soit perdu dans les champs, on aide les gens à se nourrir". "Une bonne action, c’est vrai, ajoute une autre mère de famille. Les enfants sont super motivés de participer… Et en plus il fait superbe!"

Les machines perdent toujours un peu de pommes de terre, dans les entrées et sorties de champs ou dans les coins

L’agriculteur qui cultive cette parcelle, Jean-Pierre Van Puymbrouck, a planté 330 hectares de pommes de terre cette année, plusieurs variétés toutes destinées à l’industrie de la frite. La récolte a été plutôt bonne, malgré la sécheresse.

"Les machines perdent toujours un peu de pommes de terre, dans les entrées et sorties de champs ou dans les coins. Et alors il y a des gens qui viennent glaner. Aujourd’hui, avec McCain et les Banques alimentaires, nous avons voulu organiser une opération de glanage pour ramasser ces pommes de terre et les offrir".

Objectif, deux tonnes

Ces pommes de terre perdues dans les champs ne représentent qu’un très faible pourcentage des 17.000 tonnes que cet agriculteur récoltera cette année. Mais cela suffit à faire le bonheur des Banques alimentaires, qui espèrent repartir ce dimanche avec deux tonnes, tout de même, de belles patates à frites.

"Nous sommes actifs depuis 32 ans en Belgique, explique Ignace Bosteels, président de la Fédération belge des Banques alimentaires, et cela fait partie de nos buts de lutter contre la faim et contre le gaspillage. Ici, c’est un très bel exemple".

L’opération permet aussi aux Banques alimentaires de se faire connaître auprès du grand public. En Belgique, cet organisme vient en aide à 145.000 personnes, un chiffre en constante augmentation ces dernières années.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK