Ottignies : les huiles essentielles parfument la clinique Saint-Pierre

Ottignies : Les huiles essentielles parfument la clinique Saint Pierre
Ottignies : Les huiles essentielles parfument la clinique Saint Pierre - © Tous droits réservés

Depuis plusieurs mois, dans certains services de la clinique Saint-Pierre à Ottignies, un parfum agréable peut surprendre les patients. En neurologie par exemple, pas d'odeur de désinfectant, ou de nourriture dans l’air. C’est un parfum subtil d'agrumes qui se répand grâce à des diffuseurs installés dans le couloir. A intervalles réguliers, ils pulvérisent des huiles essentielles. Une alternative naturelle aux désodorisants synthétiques, appréciée par le personnel nous confirme Virginie Desablin, infirmière-chef du service de neurologie. "Quand on a des soins compliqués, avec des odeurs peu agréables, sortir dans le couloir nous donne une bouffée d'air frais et agréable, c'est bénéfique pour le personnel".

En pédiatrie, la maman d’un petit garçon hospitalisé aussi apprécie le léger parfum du couloir. L'eucalyptus a été choisi pour son odeur, mais aussi pour ses propriétés antiseptiques nous explique Stéphanie Dehopré, adjointe à la direction du département infirmier."C'est une synergie anti-infectieuse, nous sommes en période hivernale avec de nombreuses bronchiolites, le mélange a été étudié pour diminuer ces infections." Mais des précautions s'imposent :"Nous travaillons avec un expert de l'aromathérapie, ils a défini les précautions pour la diffusion de ces huiles, surtout en pédiatrie, car certaines huiles peuvent être néfastes, elles sont diffusées selon les précautions d'usage".

L'utilisation de ces huiles s'inscrit dans une approche globale. Bien sûr, elles ne sont pas une alternative aux traitements mais constitue un plus pour la qualité des soins. Il faudra encore du temps pour évaluer l'ensemble des effets de la diffusion d'huiles essentielles, mais le premier bilan s’avère positif pour le bien-être du personnel, des patients et de leurs familles. Différentes huiles sont testées dans quatre services, mais au vu des premiers résultats, l'utilisation de ces diffuseurs pourrait être étendue à l'ensemble de la clinique.

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir