Oisquercq-Buizingen : la ligne à haute tension souterraine est validée en Wallonie, pas en Flandre

Les pylônes électriques disparaitront bientôt.
Les pylônes électriques disparaitront bientôt. - © tous droits réservés

Elia, le gestionnaire du réseau de transport d'électricité à haute tension, a obtenu le permis d'urbanisme pour le projet de ligne à haute tension souterraine entre Oisquercq et Buizingen, côté wallon. Mais pas côté flamand.

La phase de consultation citoyenne est terminée en Wallonie dans les communes d'Ittre et de Tubize. Cette phase s'est déroulée de manière virtuelle car elle a eu lieu pendant la première vague de covid-19 dans notre pays. Dans d'autres dossiers, des communes avaient exprimé leurs griefs à propos de projets de lignes aériennes; notamment à cause de l'impact environnemental et de craintes sanitaires. Cette opposition avait abouti à un changement de stratégie d'Elia et à une volonté d'étudier la possibilité de travailler au cas par cas avec un câble sous-terrain comme alternative possible.

Aujourd'hui, Elia dispose du permis urbanisme pour la partie wallonne du projet. Une partie de cette ligne passera, en effet, par la Flandre. Pour l'instant, cela coince. "Les tracés sont différents en Wallonie et en Flandre. Côté flamand, on risque de traverser une zone un peu plus habitée. On attend donc le retour des communes à ce sujet", précise Catherine Wojcicka, responsable communication pour les projets wallons d'Elia. 

Avancer par phases

La vieille ligne aérienne date de 1959. "Elle arrive en fin de vie", développe la responsable communication, "il faut une ligne plus en phase avec les besoins actuels". Pour remplacer cette ligne entre Oisquercq et Buizingen, Elia procédera par phases.

Les travaux de pose du câble pourraient commencer fin 2021, en fonction de la décision flamande. Ce câble sous-terrain aura le même niveau de tension (150 kV). Cette première phase devrait durer deux ans.

Une fois le câble posé et mis en service pour assurer l’approvisionnement électrique de la région, le démontage de la ligne aérienne pourra commencer. 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK