Nuit d’éclairs et pluies diluviennes: les orages ont à nouveau fait des dégâts en Brabant wallon

Comme il y a deux semaines, le Brabant wallon a été frappé par de violents orages cette nuit, des pluies torrentielles accompagnées d'une forte activité électrique. Plusieurs communes ont été touchées, comme Chastre, Walhain, Incourt, Chaumont-Gistoux, Grez-Doiceau et Perwez. A certains endroits, il est tombé 40 litres au mètre carré en moins d’une heure.

"On a des coulées boueuses à plusieurs endroits de la commune, notamment à des endroits qui avaient déjà été touchés début juin, déplore Xavier Dubois, bourgmestre de Walhain. On a aussi des caves et des habitations sous eau. On a commencé à nettoyer les routes et il faut aller assez vite car on nous annonce encore des intempéries pendant le week-end."

Le bassin d'orage d'Opprebais a joué son rôle

A Incourt, même scénario. Selon Benoît Malevé, échevin des travaux, on a même frôlé la catastrophe. Le bassin d’orage qui protège le village d’Opprebais a joué son rôle, mais il n’aurait pas fallu que la pluie tombe un quart d’heure de plus. A Piétrebais par contre, la boue a envahi les rues du village.

"Nous n’avons malheureusement toujours pas de bassin à Piétrebais, ce serait l’occasion de relancer le projet avec la province, explique l’échevin. L’eau a continué à arriver des champs trois quarts d’heure après la fin de l’orage et on se retrouve avec dix ou quinze centimètres de boue dans le centre qui est comme une cuvette. La situation a aussi été très difficile dans le hameau de Longpré. Là, on a eu de l’eau et de la boue dans certaines habitations."

Problèmes de circulation

Entre Incourt et Grez-Doiceau, les coulées de boue ont engendré de sérieux problèmes de circulation ce vendredi matin, certaines routes ayant été fermées en attendant l’intervention des pompiers et des ouvriers communaux chargés du nettoyage.

"On a vraiment été sur le fil du rasoir, confie Alain Clabots, bourgmestre de Grez-Doiceau. Mais heureusement, nous n’avons eu que quelques débordements ponctuels du Train (NDLR : un affluent de la Dyle) aux points bas, notamment à la rue du Pont-au-Lin."

2 images
Inaugurés il y a trois ans à peine, les terrains du Jaguar Hockey Club ont pris l'eau la nuit dernière. © Hugues Van Peel - RTBF

Des terrains de hockey transformés en étang

Les dégâts sont un peu plus spectaculaires à Perwez. Les terrains du Jaguar Hockey Club situés à Orbais sont complètement sous eau. Ils avaient déjà été inondés il y a deux semaines, mais dans une moindre mesure. Plusieurs rues du village ont également été envahies cette nuit.

Dans la commune de Chaumont-Gistoux, c'est principalement le village de Chaumont qui a été touché. On y recense quelques caves et garages sous eau.

Enfin, à Nivelles, où les orages avaient aussi fait de gros dégâts il y a quinze jours, la pluie est cette fois tombée en quantités moins importantes. Selon Pascal Rigot, l'échevin en charge de la lutte contre les inondations, les ballots de paille installés à plusieurs endroits ont empêché de nouvelles coulées de boue. Par ailleurs, deux agriculteurs ont été mis en demeure d'installer de tels dispositifs d'urgence en bordure de leurs champs. S'ils ne le font pas, la ville s'en chargera mais à leurs frais.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK