Nivelles: une première "donnerie" organisée pour la rentrée scolaire

Nivelles: "l'enseignement est gratuit mais pas l'école"
Nivelles: "l'enseignement est gratuit mais pas l'école" - © Tous droits réservés

Alors que la fin des vacances approche, de nombreuses familles préparent la rentrée et recherchent du matériel scolaire. Afin de réduire leur facture ou par conviction écologique, de plus en plus de parents se tournent vers les fournitures scolaires en seconde main. Pour répondre à cette attente, une première "donnerie" était organisée ce jeudi après-midi dans le cloître de la collégiale Sainte-Gertrude à Nivelles.

Les cartables coûtent horriblement cher

Des classeurs de toutes les tailles, des bics quatre-couleurs, des plumiers... Sur de longs tréteaux, c'est tout le matériel du parfait petit écolier qui s'offre aux amateurs nivellois. "Regarde, maman, un porte-mine Bob l'Éponge!" s'écrie un jeune garçon plein d'enthousiasme. Toute ce matériel a été collecté par des bénévoles auprès de particuliers qui voulaient s'en débarrasser. Dans un coin, s'entassent de lourdes piles de dictionnaires et de manuels en tous genres. À côté, des boites de jeux de société et des romans font le bonheur de certains enfants. Dans l'effervescence de l'instant mais sans perdre en cordialité, chacun lorgne sur les articles les plus rares avec l'espoir de dénicher la bonne trouvaille.

Un couple examine scrupuleusement les cartables et jette son dévolu sur un modèle bleu clair: "Parce que les cartables coûtent horriblement cher" explique la mère. "Nous avons six enfants, presque tous en âge d'aller à l'école, et nous ne pourrions pas investir dans du matériel neuf." Elle marque un arrêt et reprend: "Pour les personnes qui sont dans le besoin - ce qui est notre cas, je n'ai pas honte de le dire - une opération comme celle-là est vraiment très pratique."

C'est précisément le premier objectif que se sont fixées les trois citoyennes à l'origine de cette initiative: éviter que des familles précarisées ne se ruinent pour la rentrée. Emilie Alloy est enseignante et régulièrement confrontée à des familles en grande difficulté financière : "Acheter un classeur, il n'y a rien à faire, il le faut. Alors, c'est vrai que ça ne coûte qu'un euro cinquante mais si on a cinq enfants, c'est le classeur, c'est le plumier etc. et on arrive vite à des montants impayables pour de nombreuses familles. Il faut bien se rappeler que l'accès à l'enseignement est gratuit mais pas l'école qui génère une quantité insoupçonnée de frais obligatoires".

Le réemploi contre la surconsommation

Pour d'autres parents, le prix n'est pas la seule motivation à fréquenter la donnerie. Leur présence s'inscrit dans une démarche éthique qui vise à promouvoir une consommation plus responsable, plus durable. Une maman accompagnée de ses trois enfants s'extasie devant les compas et les calculettes quasi neufs: "Bien sûr que c'est intéressant parce que c'est gratuit mais c'est aussi pour le recyclage et la protection de l'environnement! On accumule toujours plein de choses qui ne servent que très peu de temps... Ces compas, par exemple, les enfants les utilisent combien de fois sur une année scolaire ? Est-ce vraiment nécessaire d'acheter et de produire du neuf alors qu'on pourrait très bien se les passer d'une année à l'autre ?"

Isabelle Bourlet est une autre enseignante impliquée dans l'organisation, elle revendique cette double préoccupation: "c'est vraiment les deux à la fois, le social et l'écologique. On est dans un monde qui nous pousse à toujours consommer davantage, avec les ravages que l'on connait. En plus de cela, on voulait aussi faire se rencontrer les Nivellois, créer du lien entre ceux qui veulent se débarrasser d'objets devenus inutiles et ceux qui en ont grand besoin". 

Pour sa première édition, la donnerie scolaire de Nivelles a été un franc succès, seuls quelques classeurs n'ont pas trouvé preneurs et ont été distribués à des associations de soutien scolaire. L'opération ne sera plus réitérée cette année mais les organisatrices et bénévoles impliqués ont bien l'intention de relancer cette donnerie lors de la rentrée 2019.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK