Nivelles : des ballots de paille pour éviter de nouvelles coulées de boues, en attendant des mesures plus durables

Autant de litres d’eau en aussi peu de temps, on n’avait jamais vu ça. Les habitants des immeubles voisins, qui sont ici depuis quarante ans, non plus "! Michel Gillis n’aurait jamais imaginé que le champ qu’il cultive avec son frère à l’arrière de l’athénée de Nivelles, serait un jour à l’origine d’un torrent de boue. C’est pourtant ce qui s’est passé vendredi dernier : la troisième averse orageuse tombée en 48 heures a entraîné avec elle une partie des terres de ce champ en pente, envahissant au passage les rues voisines. Ce mercredi matin, avec les conseils du service des travaux de la ville de Nivelles, les deux agriculteurs ont placé une ceinture de ballots de paille, retenus par des piquets, en contrebas du champ. " Comme ça les boues, ne passeront plus, l’eau sera filtrée par les ballots ", explique l’agriculteur. Il se montre coopérant mais, vu le caractère exceptionnel des pluies, il semble aussi un peu sceptique à propos de l’utilité de l’installation, qui empiète qui plus est sur sa surface cultivée et grignote du temps consacré aux travaux des champs.

2 images
Des ballots de paille pour retenir provisoirement les terres © S. Vandreck

Une mesure d’urgence

La ville de Nivelles est, elle, convaincue du contraire : la plupart des dégâts qui ont suivi les orages sont dus aux coulées de boues, en provenance des terres agricoles. " Elles représentent tout de même 70% de notre territoire ", rappelle l’échevin des travaux, Pascal Rigot. La pose de ces ballots de pailles en bordure des champs est une mesure d’urgence, en attendant que les agriculteurs fassent des aménagements plus durables pour lutter contre les inondations et les coulées de boues : plantation de haies et de fascines, aménagement d’une bande tampon enherbée en bordure de champs. " Ça prend du temps avant de les mettre en place et que ça soit vraiment efficace, reconnaît l’échevin. Ici, ce sont donc des mesures rapides ". Des mesures pour parer au plus pressé, mais qui ne dispenseront donc pas les agriculteurs de prendre des mesures plus structurelles dans les prochains mois. Chaque exploitant va bientôt être contacté pour y être sensibilisé. Et la ville compte se montrer intransigeante. Elle compte également, en tant que pouvoir public, trouver une solution au niveau du réseau d’égouttage.

Coulées de boue et inondations suite aux averses orageuses: JT 03/06/2021

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK