Mission économique en Côte d'Ivoire: une entreprise brabançonne fait figure d'ambassadeur

Bia est le représentant et le distributeur d’une petite dizaine de marques d’engins de chantier.
Bia est le représentant et le distributeur d’une petite dizaine de marques d’engins de chantier. - © RTBF - Rudy Hermans

L'entreprise Bia, basée notamment à Genval, participe en ce moment à une mission économique emmenée par la princesse Astrid en Côte d’Ivoire. Il faut dire que Bia est très active en Afrique depuis de nombreuses années, où elle emploie environ un millier de personnes.

Bia est le représentant et le distributeur d’une petite dizaine de marques d’engins de chantier. Le patron, c’est Vincent Bia, le petit-fils du fondateur, qui entretient la passion familiale pour l’Afrique. "Clairement, cela fait un peu partie de notre ADN aujourd’hui."

A la tête de la branche ivoirienne, Romain, un Bia de quatrième génération, qui tente de conjuguer business et normes sociales. "Une des missions de Bia, c’est croître et de développer nos activités, mais cela ne peut pas se faire si on n’a pas autour de nous des employés qui sont fiers d’appartenir à Bia. Avec aussi certains standards en termes de conditions de travail, de salaires, de formations…"

Durant cette mission économique, la société brabançonne fait donc un peu figure d’ambassadeur auprès des jeunes entreprises. "J’espère que cela inspirera d’autres entreprises belges à mieux considérer ce continent sur lequel il y a eu un peu de timidité ces 10-20 dernières années, explique Vincent Bia. Je ne peux qu’encourager les entreprises à s’y intéresser. Il y a énormément d’organes gouvernementaux et financiers qui permettent un déploiement rapide et efficace sur l’Afrique aujourd’hui."

La preuve par l’exemple : présent en Belgique et dans les pays voisins, c’est bien dans une vingtaine de pays d’Afrique que Bia réalise plus de 2/3 de son chiffre d’affaires.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK