Marcel Plasman, ancien bourgmestre PSC de Nivelles, vient de mourir à l'âge de 95 ans

Marcel Plasman fut en 1977 le premier bourgmestre du "grand Nivelles", après la fusion des communes.
Marcel Plasman fut en 1977 le premier bourgmestre du "grand Nivelles", après la fusion des communes. - © Tous droits réservés

La ville de Nivelles est en deuil. Marcel Plasman, son ancien bourgmestre, vient de mourir à l’âge de 95 ans. Il a succombé à une pneumonie.

Marcel Plasman, né le 23 décembre 1924, pouvait s’honorer d’un très beau parcours politique. Conseiller communal PSC dès 1965, député fédéral de 1971 à 1979 et même ministre durant quelques mois au sein du gouvernement de Léo Tindemans en 1977, il fut donc aussi bourgmestre de sa commune à deux reprises: d’abord de 1977 à 1982, juste après la fusion des communes, puis de 1989 à 1995.

L’actuel bourgmestre de Nivelles, Pierre Huart, lui rend hommage ce mercredi.

"Je suis profondément touché par sa disparition, confie-t-il. J’ai fait mes premières classes avec lui, je suis devenu conseiller communal de l’opposition au début de son deuxième mandat de bourgmestre en 1989. J’ai appris avec lui comment on tenait une séance du conseil. J’ai beaucoup de respect pour lui."

Réputé franc et humain, Marcel Plasman avait pris sa retraite politique en 1996, mais il avait conservé quelques occupations. Il était notamment resté président de l’Entente patriotique nivelloise. Engagé dans la Résistance durant la Seconde Guerre mondiale, il avait été arrêté à deux reprises et déporté dans un camp de concentration.

En plus de son engagement politique, Marcel Plasman avait aussi œuvré au sein de la mutualité chrétienne et du monde syndical, au sein desquels il avait occupé plusieurs fonctions en vue.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK