Maintes fois promise en période électorale, la future piscine de Wavre ne verra sans doute pas le jour avant 2024

Initialement, la nouvelle piscine de Wavre devait être construite à côté du nouveau centre culturel, mais le projet a été relocalisé à un jet de pierre, sur deux parcelles acquises récemment par la ville.
2 images
Initialement, la nouvelle piscine de Wavre devait être construite à côté du nouveau centre culturel, mais le projet a été relocalisé à un jet de pierre, sur deux parcelles acquises récemment par la ville. - © Ville de Wavre

Les Wavriens et les Wavriennes l’attendent depuis tant d’années qu’ils pourraient finir par ne plus y croire. Et pourtant, leur bourgmestre, Françoise Pigeolet, le réaffirme, la construction d’une nouvelle piscine est un dossier prioritaire pour la majorité. Il faut simplement que les choses soient faites dans les règles, il n’y a donc qu’à patienter.

En juin 2018, le collège communal présentait les contours (très précis) du projet qui devait voir le jour à côté de la Sucrerie, le nouveau centre culturel polyvalent dont les travaux sont en voie d’achèvement. Il était alors question de construire un bassin de natation et un bassin d’apprentissage, des jeux pour les enfants, une salle de fitness et un espace bien-être, pour un montant de 14 millions d’euros.

Le projet de piscine relocalisé

L’ensemble devait sortir de terre à l’endroit où se trouve aujourd'hui le dépôt communal. Avant de commencer les travaux, il fallait donc d’abord déménager le dépôt et dépolluer le sol. Or, ce dossier a pris de retard: la ville vient seulement d’acheter le terrain où sera construit le nouveau dépôt, il n’y a pas encore de plan, le déménagement n’aura pas lieu avant très longtemps.

Pour éviter de reporter la construction de la piscine aux calendes grecques, la ville a donc changé son fusil d’épaule. Elle vient d’acheter deux parcelles situées le long du chemin de la Sucrerie, à un jet de pierre du dépôt communal. C’est là que le projet verra le jour, mais il faudra l’adapter au relief: le nouveau terrain est en pente alors que l’emplacement initial était plat. L’intercommunale inBW a reçu pour mission de faire les études et d’établir le cahier des charges.

Comment accéder à la future piscine?

Autre point à régler, la mobilité. Ces derniers jours, l’opposition au conseil communal et plusieurs riverains ont exprimé leur inquiétude. De toute évidence, le chemin de la Sucrerie n’est pas calibré pour le trafic que va générer la piscine. Ils craignent donc la fin de la tranquillité dans le quartier.

Sur ce point, la bourgmestre se veut rassurante. Le chemin de la Sucrerie ne sera pas la voie d’accès principale à la piscine. Mais alors par où y accèdera-t-on? La question sera au cœur d’une réflexion que veut mener la ville sur le développement de cette zone. L’une des pistes envisagées est l’aménagement d’un parking à la place du dépôt communal, juste à côté du nouveau centre culturel. Il n’y aurait alors plus que 100 ou 200 mètres à parcourir à pied pour arriver à la piscine.

Il y a donc du pain sur la planche et personne ne se risque aujourd’hui à un pronostic sur la fin des travaux. L’ambition est tout de même d’inaugurer les nouvelles installations avant les prochaines élections communales en 2024. Patience, donc.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK