Louvain-la-Neuve: première pierre pour un centre d'affaire belgo-chinois

CBTC, c'est le sigle de China Belgium Technology Center. Ce centre d'affaires, dont la première pierre a été posée ce lundi matin en présence d'une délégation chinoise et du ministre-président wallon Paul Magnette, comptabilisera après trois phases de travaux, quelque 120 000 m2 de bureaux, de laboratoires ainsi qu'un hôtel et un restaurant. L'objectif du centre est d'accueillir à terme pas moins de 200 entreprises chinoises et belges.

Ce sera donc un lien tangible entre les deux pays comme l'explique Yan An, le chef de projet chinois : "Avec la croissance chinoise, il y a pas mal de d'entreprises de chez nous qui souhaitent se développer en Europe. Par ailleurs, il y a de nombreuses sociétés européennes et belges qui souhaitent s'implanter en Chine. Mais cette implantation n'est pas aisée à cause des difficultés de la langue, des différences culturelles. Avec ce centre les relations seront clairement facilitées."

Ce centre est clairement une aubaine et une chance à entendre le recteur de l'UCL: "Beaucoup de régions et de nombreuses universités étaient en concurrence et auraient donné très cher pour pouvoir accueillir le CBTC. Nous sommes donc très heureux de l'implantation de ce centre".

200 millions d'investissement

Les activités de ce projet tourneront autour de la santé, des biotechnologies, du numérique et de l'environnement. Le centre sera l'un des plus gros incubateurs chinois d'entreprises en Europe. Et les ambitions du centre sont importantes notamment en terme d'emplois. On projette la création de 1500 emplois dont plus de la moitié seront belges.

"Cette implantation est une nouvelle preuve des atouts de la Wallonie. Tant sur le plan de l'innovation ou des "technologies, les investisseurs considèrent que la Wallonie est une terre propice au développement d'activité et à son rayonnement à travers l'Europe. C'est un excellent signal pour nous" ajoute Pascale Delcomminette, l'administrateur délégué de l'AWEX, l'agence wallonne à l'exportation.

Les premiers bâtiments du CBTC seront terminés pour la fin 2018.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK