LLN: pas encore de décision sur l'avenir des piscines de Blocry

Le conseil d’administration du complexe sportif de Blocry s’est réuni ce jeudi pour discuter de l’avenir des piscines de Louvain-la-Neuve. Inaugurées en 1981, elles sont victimes de l’usure du temps et des travaux s’imposent.

Deux projets de rénovation ont été élaborés. Le premier prévoit une modernisation de fond en comble des deux bassins et de l’ensemble du bâtiment, le second consiste en la construction d’une nouvelle piscine (aux dimensions olympiques) sur le site des bassins actuels. Dans les deux cas, il faudrait fermer les piscines pendant deux ans, ce qui poserait d’insolubles problèmes d’organisation pour recaser les milliers de personnes qui pratiquent la natation à Louvain-la-Neuve.

Une troisième piste a donc été explorée: la construction d’une nouvelle piscine sur un autre site, le long du boulevard de Lauzelle. Plus cher que les deux premiers, ce projet présente néanmoins de gros avantages. Le plus important étant que les deux piscines actuelles pourraient rester ouvertes pendant la durée des travaux.

Un problème budgétaire

On pensait que le conseil d’administration du complexe sportif se prononcerait ce jeudi mais aucune décision n’a finalement été prise. Alors que la ville d’Ottignies-Louvain-la-Neuve et l’UCL étaient prêtes à soutenir la construction d’une nouvelle piscine (troisième formule), un écueil financier a surgi. Les fonds réservés par la Fédération Wallonie-Bruxelles, le troisième copropriétaire, se sont révélés insuffisants, même pour l’option la moins chère (rénovation des deux bassins).

Le conseil d’administration se réunira une nouvelle fois mercredi prochain. En espérant que d’ici là, le ministre Rachid Madrane, en charge des Sports à la Fédération, acceptera de délier les cordons de la bourse.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK