LLN: interrompue fin 2016, la construction du dojo fédéral pourrait bientôt reprendre

Le dojo fédéral pourrait être terminé l'an prochain, si tout va bien
Le dojo fédéral pourrait être terminé l'an prochain, si tout va bien - © David Gomez

La construction du dojo fédéral va sans doute pouvoir reprendre prochainement à Louvain-la-Neuve, presque trois ans après la pose de la première pierre. La Fédération francophone belge de Judo a récemment récupéré la maitrise du chantier. Fin 2016, les travaux avaient été interrompus en raison des difficultés de l’entrepreneur, la société Théret, d’abord placé en réorganisation judiciaire avant d’être finalement mis en faillite durant l’été 2017.

Concrètement, la Fédération de Judo va contacter les sous-traitants pour voir à quelles conditions ils accepteraient de reprendre le travail. Il reste quelques finitions à réaliser à l’extérieur du bâtiment et beaucoup de choses à régler à l’intérieur: plafonnage, menuiserie, plomberie, peinture et électricité notamment.

Rectifier les malfaçons, quand c'est possible

Il faudra aussi rectifier les malfaçons recensées dans le dojo. Manifestement, comme dans d’autres chantiers gérés par Théret, tout n’a pas été fait dans les règles de l’art en raison d’un manque de coordination. Un exemple? "Le plus grave, ce sont les malfaçons au niveau de la fosse qui doit accueillir le tatami, explique Jean Gretry, secrétaire général de la Fédération. La fosse est trop profonde et trop courte. Et si on additionne toutes ces petites choses, on arrive en première estimation à une somme comprise entre 50 et 60.000 euros".

Cependant, toutes les erreurs ne pourront sans doute pas être corrigées. "Des fenêtres sont mal positionnées, nous devrons nous en contenter", déplore Jean Gretry. Mais pour la Fédération francophone belge de Judo, l’essentiel est sans doute d’entrevoir le déblocage du dossier. "On est soulagé maintenant car on sait plus où moins vers quoi on va".

Le scénario le plus optimiste, si les sous-traitants acceptent de reprendre le chantier dans les prochaines semaines, serait une fin des travaux pour début 2019. Mais dans ce dossier qui n'a que trop tardé, il est peut-être plus prudent de ne pas faire de pronostic.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK