Les terrains du club de hockey de Perwez sous eau à cause des orages, un désastre pour le Jaguar et ses 560 membres

Ils n’ont pas passé une très bonne nuit à cause des orages, mais le réveil fut encore plus difficile pour les responsables du Jaguar Hockey Club de Perwez. Ce vendredi matin, Thierry Debroux, président, et Véronique Robert, administratrice de l’ASBL, ont découvert les dégâts colossaux causés à ces infrastructures inaugurées il y a trois ans à peine.

Les terrains sont complètement recouverts d’eau et de boue, un crève-cœur pour ces passionnés qui ne comptent par les heures passées à faire vivre le Jaguar.

Les activités annulées

"Je suis catastrophé, confie Thierry. C’est la deuxième fois que cela se produit en quinze jours, mais cette fois c’est vraiment grave. La fois passée, on a pu rejouer dessus après deux jours. Mais maintenant, ce sera impossible. C’est vraiment désespérant, mais nous essayons de rester optimistes."

"Nous étions contents de reprendre les matchs, ajoute Véronique. Donc on organisait des tournois pour nos jeunes qui ont quand même été beaucoup pénalisés par la crise sanitaire, et là on doit tout annuler. Ca fait doublement mal au cœur. Pour les installations, qui sont privées, et aussi pour les jeunes qui avaient envie de profiter d’une belle fin de saison."

Quant aux stages prévus début juillet, ils n’auront sans doute pas lieu non plus. La remise en état pourrait prendre quelques semaines.

Evaluation des dégâts

Il est difficile à ce stade d’estimer précisément les dégâts. Une fois que les terrains seront dégagés, les experts pourront intervenir.

"Il faudra voir s’il n’y a pas des bulles d’air, ce qui voudrait dire que le tapis s’est décollé, explique Thierry. S’il fallait remplacer le tapis, ce serait un drame supplémentaire, parce que ça coûte 4 ou 500.000 euros. Nous sommes assurés bien sûr, mais je ne suis pas certain que notre assureur voudra encore intervenir après ça."

Par ailleurs, il faudra remettre en état le système d’égouttage et les citernes d’eau, complètement bouchés, et peut-être remplacer la station d’épuration qui semble aussi avoir souffert.

4 images
En contrebas de la chaussée, un fossé fort encombré qui a débordé en raison des grosses quantités de pluie. L’eau s’est alors déversée sur les terrains. © Hugues Van Peel – RTBF

Creuser le fossé pour permettre à l’eau de s’écouler

La cause du désastre, c’est un fossé qui longe les terrains, en bordure de la Chaussée de Huy. Ce fossé pas très large et fort encombré récupère les eaux de plusieurs égouts. Mais avec les quantités de pluie tombées la nuit dernière, il a débordé. L’eau n’a pas trouvé son chemin habituel et s’est déversée directement sur les terrains de hockey, emmenant avec elle une grande quantité de boue.

Qui est responsable de ce fossé? Qui aurait dû le curer? Est-ce la région ou le club de hockey? A ce stade, les parties se renvoient la balle. Quoi qu’il en soit, il faudra agir sans délai afin d’éviter de nouvelles mésaventures.

"L’entrepreneur me dit que le nettoyage des terrains est prévu pour la première semaine de juillet, poursuit Thierry Debroux. C’est une bonne nouvelle, mais si le problème d’arrivée d’eau de l’égout n’est pas réglé, ça ne sert à rien de le faire, car ça risque encore d’arriver."

Inondation suite aux orages: JT 18/06/2021

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK