Les quais et les voies de chemin de fer allongés de 70 mètres à la gare de Louvain-la-Neuve

Les quais et les voies seront allongés pour faire entrer des trains plus longs en gare de LLN et pour raccourcir le trajet entre les trains et le parking RER.
Les quais et les voies seront allongés pour faire entrer des trains plus longs en gare de LLN et pour raccourcir le trajet entre les trains et le parking RER. - © Wikipédia

Ce n’est pas la première fois qu’on en parle, mais le projet semble aujourd’hui sur le point d’être concrétisé: les quais et les voies de chemins de fer à la gare de Louvain-la-Neuve vont être allongés de 70 mètres environ.

L’idée est de raccourcir la distance à parcourir entre les trains et le parking RER situé dans le prolongement de la gare, vers la N4. Les travaux permettront aussi de faire entrer en gare des trains plus longs (jusqu’à 300 mètres), qui pourront embarquer plus de voyageurs dans de meilleurs conditions.

Remplir le parking RER

Dans quelques jours, ce sont les travaux d’aménagement de la liaison directe entre l’autoroute E411 et le parking RER qui commenceront. En facilitant l’accès au parking d’une part, et en améliorant le confort des navetteurs d’autre part, la SNCB et les pouvoirs publics espèrent convaincre les automobilistes d’abandonner leur véhicule à Louvain-la-Neuve au profit des transports en commun.

Depuis son ouverture en octobre 2017, le parking RER est largement sous-exploité. On y dénombre à peine quelques dizaines de voitures tous les jours, alors que sa capacité est d’environ 2300 places (pour les étages réservés à la SNCB). Il semble que de nombreux automobilistes préfèrent encore laisser leur voiture aux abords de la gare d’Ottignies, dont les parkings sont pourtant saturés, plutôt que de prendre le train à Louvain-la-Neuve. Le tarif horaire du parking RER n’y est peut-être pas étranger non-plus.

Travaux terminés en avril 2021

Le cahier des charges du chantier de prolongement des voies et des quais est en cours de validation à l’UCL et à la SNCB. L’entreprise qui sera désignée dans quelques mois devra elle-même faire les démarches pour l’obtention du permis avant de commencer à creuser. Et il faudra faire vite, l’échéance des travaux est fixée au mois d’avril 2021. Quant au coût, il s’élève à quatre millions d’euros.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK