Les premiers réfugiés sont arrivés à Ottignies, nouvel appel aux dons

Une vingtaine de réfugiés seront logés à Ottignies
Une vingtaine de réfugiés seront logés à Ottignies - © Belga Image

La commune d’Ottignies-Louvain-la-Neuve a été l’une des premières à se mobiliser il y a quelques semaines en faveur des réfugiés. Deux logements qui lui appartenaient ont été remis en état et l’appel à la solidarité auprès de la population a fait le reste, cinq ou six logements supplémentaires ont été mis à disposition par des particuliers. Les propriétaires reçoivent tout de même un loyer, mais il est largement inférieur au prix du marché.

Au total, une vingtaine de réfugiés seront accueillis à Ottignies dans les prochaines semaines. "Les premiers sont arrivés le 15 octobre, c’est une famille syrienne de trois personnes, explique Jeanne-Marie Oleffe, la présidente du CPAS. Depuis, trois autres personnes sont arrivées, un Afghan, un Irakien et un autre Syrien".

Il faut équiper les logements

Aujourd’hui, la commune lance un nouvel appel aux dons pour équiper les logements et pour améliorer le confort de leurs occupants. "On recherche des meubles et de l’électroménager en bon état, détaille l’échevin Michel Beaussart, ainsi que du petit matériel. On entend par là du matériel de cuisine et des produits d’hygiène par exemple, ainsi que des vêtements, des draps et des couvertures".

Le petit matériel peut être déposé à l’administration communale le mercredi après-midi et le samedi matin. Pour les pièces plus volumineuses, les donateurs sont invités à compléter un formulaire sur le site Internet de la commune. Les objets seront enlevés ultérieurement, en fonction des besoins.

Les autorités communales se félicitent de l’élan de solidarité qui s’est manifesté à Ottignies-Louvain-la-Neuve ces dernières semaines. Paroisses, mosquée et comités de quartier se sont mobilisés, en même temps que l’administration. Pour coordonner les actions publiques et privées, un comité de soutien a été mis sur pied. Et grâce aux subsides de Fedasil, le CPAS a pu engager une personne qui s’occupe à temps plein de l’accueil des réfugiés.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK