Les migrants sur les aires d'autoroute: le parlement wallon se penche sur le cas de Bierges

Cet été, le stationnement a été interdit aux poids lourds sur l’aire de Bierges, en direction de Bruxelles.
Cet été, le stationnement a été interdit aux poids lourds sur l’aire de Bierges, en direction de Bruxelles. - © RTBF

Il sera question de Bierges au parlement wallon ce lundi: une question sera posée au ministre de la Mobilité Carlo Di Antonio (cdH) sur les aires d'autoroutes et la problématique des migrants.

A Bierges, sur la E411 direction Bruxelles, le stationnement était interdit la nuit aux poids lourds de plus de trois tonnes et demi pendant trois mois cet été.

Quelle est la position du ministre wallon?

Pour Carlo Di Antonio, il n’est pas question de fermer les parkings d'autoroutes la nuit. C'est trop dangereux pour la sécurité routière. Les camions se garent sur la bande des pneus crevés. Il y a eu un accident mortel. Il ne faut plus que ça se reproduise.

La formule adoptée est la suivante: renforcer l'éclairage, élaguer les arbres et éclaircir les arbustes pour que les migrants ne puissent plus se cacher dans les fourrées. A Bierges, cela a été fait.

Depuis début octobre (le 6 exactement), les camions peuvent à nouveau passer la nuit sur le parking de Bierges.

Cela a-t-il changé quelque chose? Les migrants sont-ils revenus?

Pas pour le moment. Mais la police de Wavre les tient à l'œil. Surtout que le bois de Beumont est à côté. Mais comme c'est un bois privé, on ne peut pas élaguer les arbres.

Le gouverneur de la province du Brabant wallon, Gilles Mahieu, avait pris la décision d'interdire le stationnement cet été. Aujourd'hui, il cherche à trouver un équilibre entre sécurité routière et problématique des migrants.

Mais s'il le faut, il fermera à nouveau le parking la nuit.

Les routiers, eux, ont trouvé une autre solution: ils vont se garer sur l'aire d'autoroute d'en face, en tournant le dos à l'Angleterre, destination des migrants. Et après une bonne nuit de repos, ils remontent sur la E411, en direction de Bruxelles.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK