Service citoyen en Wallonie: des volontaires, mais pas encore de reconnaissance légale

De jeunes volontaires du service citoyen s'activent à l'abbaye de Villers-la-Ville.
3 images
De jeunes volontaires du service citoyen s'activent à l'abbaye de Villers-la-Ville. - © RTBF - Thierry VANGULICK

Le service citoyen en Wallonie est désormais une réalité pour une centaine de jeunes qui donnent 6 mois de leur temps à des personnes handicapées, des clubs de sport ou des institutions culturelles.

Le service citoyen existe depuis 2010 à Bruxelles, mais il n'a aucune reconnaissance légale. Une vingtaine de jeunes sont en ce moment en formation à Villers-la-Ville.

"Se mettre au service de la société"

Tout de bleu vêtus, les 20 premiers volontaires wallons désherbent les allées au pied de l’abbaye de Villers-la-Ville. C’est dans ce cadre magnifique que des jeunes de 18 à 25 ans découvrent ce que sera leur service.

"Pendant six mois, le jeune va se mettre au service de la société, soit dans le secteur de l’environnement, dans le secteur de l’aide aux personnes, dans le secteur de l’éducation ou de la culture ou encore dans le secteur de l’intégration par le sport", commente Nathalie van Innis, coordinatrice de l’ASBL plateforme citoyen.

Des projets pour l'avenir ?

Et profiter aussi de cette période pour réfléchir à son avenir sur le plan personnel ou professionnel, comme Juliette qui a fait ses études au Conservatoire de Liège.

"J’ai décidé de vouloir faire un premier pas dans le monde du travail, confie-t-elle. C’est pour ça que j’ai trouvé le service citoyen. Pour l’instant, je vais faire ma mission au théâtre de Liège, parce que je suis très attirée par le monde du spectacle."

Harold, 19 ans, lui ne sait pas encore très bien ce qu’il veut faire de sa vie : "Je ne voulais pas me lancer directement dans des études et donc je voulais trouver une activité à faire pour occuper mes journées. En tout cas, ici, je pense que c’est un beau geste à faire pour notre société. C’est évoluer et apprendre à travailler aussi."

Aucune reconnaissance légale

Ces jeunes participent à une expérience qui n’a encore aucune reconnaissance légale. Jusqu’ici, 11 projets de loi sur un service citoyen ont été déposés. Sans succès. L’exemple concret de ces jeunes pourra-t-il faire enfin bouger les choses ?

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK