Le projet de piscine olympique relocalisé à LLN: le bassin sera finalement construit juste à côté du centre sportif du Blocry

La nouvelle piscine olympique serait construite à proximité des anciens bassins du Blocry.
2 images
La nouvelle piscine olympique serait construite à proximité des anciens bassins du Blocry. - © Tous droits réservés

Il y a du neuf dans le dossier de la future piscine olympique à Louvain-la-Neuve. Le projet ne verra pas le jour à l’endroit initialement prévu, près d’un ancien terrain de rugby le long du boulevard de Lauzelle. La ville d’Ottignies-Louvain-la-Neuve, l’UCLouvain et la Fédération Wallonie-Bruxelles, copropriétaires des infrastructures sportives du Blocry, ont choisi un nouveau lieu d’implantation, plus proche du centre sportif.

Le site en question est situé à l’entrée du quartier de l’Hocaille (toujours en bordure du boulevard), juste à côté du dojo fédéral. La piscine olympique sera construite sur une zone occupée actuellement par trois terrains de tennis couverts et par l’ancienne pisciculture de l’UCLouvain.

Le site initial, trop éloigné

Pourquoi cette modification ? Récemment, la Fédération Wallonie-Bruxelles a émis des réserves sur le terrain choisi au départ, qu'elle considérait comme étant trop éloigné. La Fédération aurait aussi soulevé un problème de sécurité juridique relatif à la propriété du terrain.

En quelques semaines, une solution a donc été trouvée, à la satisfaction générale. Relocalisée, la piscine olympique sera contiguë au centre sportif du Blocry, donc plus proche d’une grande partie de ses utilisateurs, ce qui était la préoccupation première. On pourra aussi réaliser de sérieuses économies d’échelle (par exemple en profitant des égouts et des parkings existants) et envisager plus facilement des synergies entre la piscine et le centre sportif.

La mobilité, principal écueil

L’inconvénient majeur de la nouvelle option, c’est le trafic que va générer la piscine à l’entrée d’un quartier déjà fort encombré à certains moments de la journée (la localisation initiale aurait permis de sortir ce trafic de l’Hocaille). Il faut donc régler le problème, c’est une priorité pour les autorités communales.

Plusieurs solutions ont été imaginées, en collaboration avec le Service public de Wallonie (SPW) : par exemple, construire un accès direct au futur parking depuis le rond-point du boulevard de Lauzelle (le parking actuel des piscines de Blocry serait conservé et celui du centre sportif serait complètement refait et agrandi), élargir ce rond-point ou encore aménager une zone de déchargement pour les bus le long du boulevard.

A priori, l’obstacle de la mobilité n’est donc pas insurmontable. L’UCLouvain a déjà marqué son accord à ces modifications majeures. La ville le fera lors du conseil communal de mardi prochain. Quant au gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, il devrait donner son feu vert avant les élections du 26 mai, nous dit-on.

La Province participera financièrement

Enfin, concernant le financement du projet, il semble bien que la Province du Brabant wallon apportera finalement une contribution substantielle. Selon nos informations, cette participation sera d'au-moins un million d'euros (mais très certainement plus importante encore). Le montant précis sera décidé prochainement et confirmé lors de la modification budgétaire prévue en juin.

Avec cette intervention de la province, le budget de la future piscine olympique devrait dépasser les 16 millions d'euros: cinq millions de subsides wallons, 3,3 millions pour chacun des trois copropriétaires (ville, UCLouvain et Fédération Wallonie-Bruxelles) et donc au moins un million de l'institution provinciale.

Archives : Journal télévisé 23/05/2018

Explications du "Plan Piscine" qui englobe 33 projets en Wallonie, dont celui de Louvain-la-Neuve (présenté ici à l'endroit initialement prévu, modifié depuis).

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK