Le Prix Laure Nobels sera remis à la namuroise Alizée Seny, samedi à la Foire du Livre de Bruxelles

Alizée Seny
Alizée Seny - © Mémory

Le Prix Laure Nobels, un prix littéraire brabançon, sera remis à la Foire du Livre de Bruxelles demain samedi, à Alizée Seny, une auteure namuroise de 20 ans qui publie son premier roman : "A la ferveur de nos nuits", chez Memory, l'éditeur du prix.

Pour la triste histoire, ce prix est né dans la foulée du décès de la jeune Laure à l'âge de 16 ans, assassinée par son petit ami. Laure voulait devenir écrivain, elle s'était déjà attelée à la tâche, en écrivant un roman et plusieurs nouvelles. Ses parents ont créé cette fondation, la Fondation Laure Nobels, afin de donner leur chance à de jeunes auteurs entre 15 et 24 ans. Cinq romans ont déjà été publiés dont celui de Laure. Sa maman, Isabelle Lockmans est éditrice et co-présidente de la fondation, elle nous présente ce prix :

"Plutôt qu'offrir de l'argent, le prix permet au jeune auteur d'être publié dans les règles de publications de l'édition du livre, et d'être distribué en librairie. C'est cela le prix que les auteurs obtiennent. Et puis il y a la rencontre et l'accompagnement, parce qu'on leur offre un tremplin vers l'écriture, et nous sommes là pour les débuts d'une éventuelle carrière, en tout cas le début d'un envol. C'est vraiment ce que l'on souhaitait faire par rapport au projet de vie de notre fille. Laure écrivait et voulait continuer à écrire et travailler dans l'édition. Donc on porte son projet à elle.

Les manuscrits doivent parvenir à la fondation avant le 31 juillet. Ils seront présentés à un jury de professionnels de façon anonyme. Le jury est présidé par Luc Pire, qui est entouré de journalistes, de l'éditeur et du psychiatre Philippe Van Meerbeck.

Le prix sera remis demain samedi 11 mars à 11 heures à la Foire du Livre de Bruxelles, et les auteurs de la collection seront présents pour une séance de dédicaces, entre 12 heures et 14 heures, sur le stand des Editions Memory.

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK