Le Bois Balon, un bois pour tous: des habitants de Bousval se mobilisent pour acquérir le site et pour en faire un bien commun

Quelques habitants de Bousval (Genappe) ont décidé de se mobiliser pour préserver un bois très apprécié des promeneurs, des vététistes et des scouts qui le fréquentent régulièrement. Il s’agit du Bois Balon, du nom de ses propriétaires actuels qui l’ont entretenu et mis à disposition du public pendant cinquante ans. Ce bois est à vendre depuis peu, ces riverains souhaitent donc l’acheter. Ils ont créé une société coopérative et lancé un appel à toute personne intéressée par leur projet.

Sur les hauteurs du village, le Bois Balon s’étend sur un peu moins de deux hectares. C’est un endroit charmant, entrecoupé de sentiers vallonnés. Des enfants y ont construit des cabanes, les gens du coin y viennent pour se balader. Un lien très fort s’est noué au fil du temps entre le bois et les habitants de Bousval. C’est ce lien et la vocation sociale du site que les Amis du Bois Balon veulent préserver.

Sans doute faudra-t-il sanctuariser les zones les plus fragiles et les plus intéressantes du point de vue de la biodiversité, mais ce bois restera "pour tous".

"Ce n’est pas un endroit qui pourrait être classé comme réserve naturelle, nous ne sommes pas à ce niveau-là, mais c’est un beau morceau de nature, explique Jean-Paul Minon, administrateur de la société coopérative. Cela dit, il faut que tout le monde puisse y vivre, surtout les jeunes. Nous pensons donc aménager, un peu plus que maintenant, des sentiers pour les VTT. Il sera permis de faire du bivouac, sans faire de feu bien entendu. Toute activité conviviale sera bienvenue, ainsi que des activités pédagogiques. Nous comptons installer des panneaux pour expliquer la nature, notamment aux enfants des écoles."

2 images
Les Amis du Bois Balon veulent acheter le site pour qu'il reste accessible à tous. © Hugues Van Peel - RTBF

85.000 euros à récolter d'ici la fin de l'année

Mais pour concrétiser ce projet, il faut de l’argent. La levée de fonds a bien commencé. Le projet a même reçu une enveloppe de 5.900 euros dans le cadre du budget participatif de la commune.

"Jusqu’à présent, on a récolté environ 8.000 euros en cinq ou six jours, précise Guido Latré, co-fondateur de la société coopérative. Ce n’est pas mal, mais cela ne représente que 10% de ce qu’il nous faut. En fait, nous avons besoin de 60.000 euros pour acheter le bois, 10.000 euros pour les frais de notaire et 15.000 euros pour l’assurance et les frais d’entretien. Cela représente donc un total de 85.000 euros."

Séduits par le projet, les propriétaires actuels ont décidé de donner la priorité d’acquisition aux Amis du Bois Balon. La petite société coopérative a jusqu’à la fin de l’année pour rassembler les fonds. Les parts sont en vente au prix de 25, 100 ou 300 euros selon les catégories de coopérateurs. Et tout le monde peut en acheter, même celles et ceux qui n’habitent pas la commune.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK