La réforme sur la manière de coter ne plaît pas aux professeurs des athénées du Brabant wallon

La réforme sur la manière de coter ne plait pas aux profs des athénées du Brabant wallon
La réforme sur la manière de coter ne plait pas aux profs des athénées du Brabant wallon - © Tous droits réservés

Tensions ce matin à l’Athénée Royal d’Ottignies : quelques 500 professeurs venus de six établissements du réseau étaient réunis pour une journée pédagogique. Motif : annoncer une réforme sur la manière d’évaluer les élèves. Cette nouvelle manière de coter s’inscrit dans le cadre du pacte d’excellence. Elle ne plaît pas à certains enseignants. Selon des délégués syndicaux, le préfet de zone se serait de plus montré maladroit dans ses propos… Ce qui a eu pour effet d’agacer quelques professeurs.

Charlotte Ottlet, comme d’autres, n’a pas bien vécu cette matinée pédagogique. Elle considère que l’enseignement est sous pression. Et la réforme sur les cotations vient se rajouter aux problèmes existants. "Le préfet de zone a commencé la journée en nous parlant de cette réforme de l’évaluation. Il nous a dit qu’elle posait problème dans les écoles à cause des professeurs qui étaient récalcitrants à la mettre en place."

Le préfet de zone Alain Faure nuance. Il reconnaît avoir demandé aux enseignants de ne pas propager à l’extérieur le malaise ambiant provoqué par ce nouveau système de cotations. "La réflexion n’est pas encore tout à fait finalisée", précise-t-il.

Finis les bilans de fins d’année

Dans les grandes lignes, l’idée serait de coter les élèves de manière chapitrée : une fois le chapitre vu, on ne revient pas dessus. Plus de bilan de fin d’année donc ni de petits contrôles entre les coups.

Mais un flou persiste sur l’application de cette réforme et cela dérange certains professeurs. "On a essayé de comprendre ce qu’ils attendaient de nous, répond Chaerlotte Ottlet, également déléguée syndicale. Malheureusement, les lignes directrices sont mimimum et on a du mal à les mettre en place."

Les six athénées du Brabant wallon sont les premiers à tester la réforme. Le projet pilote connaît visiblement des ratés d’où ces tensions qui sont apparues entre les professeurs et leurs responsables. La réforme sur les cotations vient de se mettre en place. Elle devra encore faire l’objet d’explications et d’évaluations.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK