La Clinique Saint-Pierre inaugure un nouveau bâtiment à Ottignies, mais prévoit toujours de déménager à Wavre

La Clinique Saint-Pierre d'Ottignies s'apprête à inaugurer de nouveaux locaux. Alors qu’elle manquait de place, elle a fait construire une aile supplémentaire juste à côté du bâtiment principal. Les travaux sont presque terminés, le ruban sera coupé le 24 mars et les premiers patients seront accueillis le 29.

Le nouveau bâtiment fait 2500 mètres carrés, répartis sur cinq étages. On y trouvera notamment le service de dialyse, des bureaux de consultation et une extension de la clinique du sein, un pôle pluridisciplinaire très réputé à Ottignies.

"Nous sommes vraiment très centrés sur le bien-être des patients, explique Anne-Pascale Schillings, radiologue et sénologue. Et arriver dans des locaux plus spacieux, plus agréables et mieux décorés, je pense que cela participe à la gestion du stress des patientes au moment de l’annonce du diagnostic."

C’est aussi dans cette nouvelle aile que s’organisera dorénavant l’accueil des consultations et des hospitalisations de jour. A l’avenir, l’entrée actuelle de la clinique ne servira plus que pour les hospitalisations classiques.

Construire à Ottignies, puis déménager à Wavre

Ce bâtiment a coûté plusieurs millions d’euros. Mais pourquoi donc la clinique continue-t-elle à investir à Ottignies alors qu'elle compte déménager à Wavre dans quelques années?

"Nous n’avions pas le choix, explique Philippe Pierre, directeur médical et coordinateur général de la clinique. Nous devons déménager parce qu’il nous manque environ 50% de mètres carrés construits par rapport aux normes d’un hôpital optimal d’aujourd’hui, ce qui est gigantesque (NDLR : la clinique d’Ottignies a une superficie de 50.000 mètres carrés). Donc il fallait imaginer une reconstruction qu’on espère à l’horizon 2028. Mais dans le même temps, nous avions besoin de place immédiatement. Il fallait se mettre en conformité pour la dialyse et avoir de quoi tenir jusqu’à l’ouverture du nouvel hôpital qui sera peut-être plus tardive que 2028."

2 images
Dans le nouveau bâtiment sera logé le hall d'accueil pour les consultations et les hospitalisations de jour. © Hugues Van Peel - RTBF

L'avenir du site en discussion

L’investissement, sur fonds propres, ne sera de toute façon pas perdu. Une fois que la Clinique Saint-Pierre aura déménagé à Wavre, la nouvelle aile sera transformée en polyclinique. Quant au bâtiment principal, dont la construction remonte au début des années 70, pas question de le raser, il sera reconverti. La direction de la clinique est en discussion avec les autorités communales d’Ottignies-Louvain-la-Neuve pour envisager l'avenir du site.

"Nous souhaitons voir développer un projet intergénérationnel, poursuit Philippe Pierre, qui va combiner des habitations, des logements en maison de repos ou maison de repos et de soins, de la prise en charge de personnes handicapées très dépendantes. Nous ne voulons pas nous en aller en laissant à un développeur le soin de faire ce qu’il veut. Nous avons donc encore quelques années pour préciser les choses et pour qu’un développeur puisse mettre sur plans ce schéma rêvé."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK