L'Atelier Théâtre Jean Vilar a 50 ans, et s'offre un nouveau lieu pour 2022

L'Atelier Théâtre Jean Vilar a 50 ans.
L'Atelier Théâtre Jean Vilar a 50 ans. - © Christine Pinchart

Il a été fondé en 1968, à Leuven, par Armand Delcampe, qui était étudiant en droit. Et 1968 c’est aussi le déménagement des étudiants francophones, pour une ville nouvelle qu'on appellera Louvain-la-Neuve. L’atelier théâtral déménage et s’installe dans ce qui est aujourd’hui la ferme du Blocry. Il faut imaginer les lieux à l’époque ; la ferme se trouve au milieu d’un champ de betteraves, il y a du fumier dans la cour et des cochons dans l’aile, où se logent aujourd'hui les bureaux.

On ne fait pas une salle de spectacle en un jour

En attendant d'occuper le Blocry, Armand Delcampe implante un chapiteau dans le champ de betteraves, et c’est là que démarrent les premières pièces de théâtre, durant la saison 1975-76. Saison où il invite Ariane Mnouchkine pour laquelle le public arrive de toute l’Europe, afin d'assister à la représentation d’un des grands spectacles du moment : "l’âge d’or". 1979 arrive, et Michel Watrin  fondateur de LLN, donne à Armand Delcampe un lieu qui devait être une cafétéria universitaire. Par bonheur il en compte une de trop, et cette cafétéria devient le Théâtre Jean Vilar actuel.

Un lieu improbable pour un théâtre, a priori pas adapté

Un lieu avec une drôle de scène en angle, et pourtant on y a accueilli les plus grands : Peter Brook, Michel Bouquet, Laurent Terzief, Guy Bedos, Rufus, Léo Ferré... Parce qu' Armand Delcampe était aussi un découvreur de talents. Les acteurs occupaient les futurs kots étudiants, encore en construction, dans une ville pas terminée. Et le théâtre s’est développé en parallèle du développement de la ville.

En 1997 Cécile van Snick arrive aux côtés d'Armand Delcampe

Cécile van Snick est l'adjointe du directeur et commence à travailler. C'est tout naturellement qu'elle prendra le relai en 2008. En sus des grands noms évoqués ci-dessus, elle se souvient de spectacles d'envergure : "En attendant Godot", "Les trois sœurs" mis en scène par Ottomar Krejca et "Mephisto" sous chapiteau, 4 heures sur la montée du fascisme. Le public est assis sur des bancs mais oublie l'inconfort, face à une pièce hors normes.

Un nouveau Jean Vilar pour 2022

Les travaux commenceront en 2020. On va creuser la dalle de Louvain-la-Neuve pour construire la salle de spectacle, et tout l'aspect extérieur précise Cécile, ce sera le foyer, la cafétéria, les loges, et les bureaux tournés vers la ville, dans un espace lumineux et généreux. 

Archives : Cinquante degrés nord 09/06/2009

L'atelier théâtre Jean Vilar raconté par son fondateur Armand Delcampe

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK