Inondations à LLN : l’Association des Habitants demande l’arrêt du chantier de prolongation des quais et des voies de chemin de fer

Faut-il, oui ou non, prolonger les voies de chemin de fer et les quais de la gare de Louvain-la-Neuve? Un permis a été délivré pour ce chantier en 2020, mais l’Association des Habitants (AH) conteste le bien-fondé du projet. En janvier, elle a introduit un recours au Conseil d’Etat (lequel n’a pas encore rendu sa décision). Et les inondations de ces dernières semaines lui donnent l’occasion de réclamer l'arrêt des travaux (qui se limitent pour l’instant au déplacement des impétrants).

L’Association des Habitants souligne que toute la zone de la gare et du nouveau quartier Courbevoie est classée en zone d’aléa d’inondation élevé sur les cartes de la Région wallonne. Récemment, le grand parking RER s’est d’ailleurs retrouvé sous eau, comme une partie du quartier Courbevoie dont les bassins d’orage ont débordé. Selon l’AH, les égouts ne sont pas calibrés pour absorber autant d’eau de ruissellement, et le prolongement des quais et des voies de chemins de fer ne va rien arranger.

"Les inondations ont récemment touché la zone mais dans le permis, il est indiqué que les études seront faites ultérieurement, explique Sébastien Combéfis, président de l’Association des Habitants de Louvain-la-Neuve. Donc, c’est peut-être le moment, maintenant, d’arrêter ce projet, le temps de faire ces études et ne pas les faire après, lorsque le projet sera fini et que les dégâts seront potentiellement là."

2 images
Pour l'Association des Habitants, il y a mieux à faire entre la gare et le parking RER que de prolonger les quais et les voies de chemin de fer. © Hugues Van Peel - RTBF

"Stop au béton"

Pour l’association, les intempéries exceptionnelles et leurs conséquences ne peuvent être négligées, même si le permis a déjà été délivré.

"Quand il y a urgence, il n’est jamais trop tard, selon Raphaëlle Buxant, membre de l’association et ancienne conseillère communale de la liste citoyenne Kayoux. Avec tous les évènements qu’on vit aujourd’hui, on est peut-être à un point de rupture qui laisse entrevoir cet espoir-là, que les décideurs puissent prendre conscience que maintenant ce n’est plus dans les mots mais surtout sur le terrain qu’il faut vraiment mettre la transition en œuvre, surtout pour une ville écologiste et une université qui est censée penser le futur. Aujourd’hui, on ne peut plus construire dans les zones inondables. C’est vraiment un argument qui doit arrêter le projet pour qu’on puisse réfléchir vraiment à ce qu’on veut faire à cet endroit-là."

"Stop au béton", clame donc l’Association des Habitants de Louvain-la-Neuve. Indépendamment du problème des inondations, elle estime que l’allongement des quais et des voies de chemin de fer est inutile et que la zone située entre la gare et le parking RER pourrait être utilisée à d’autres fonctions. Elle propose par exemple qu’on y aménage un espace intermodal verdoyant et perméable, où piétons, cyclistes, usagers des bus et des trains pourraient se croiser en toute convivialité. Cet espace servirait de point de connexion stratégique entre le centre-ville et les quartiers de Lauzelle, de la Baraque et de Courbevoie.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK