Innovation wallonne: un chargeur solaire miniature mais performant

C'est en discutant avec un explorateur que deux jeunes ingénieurs fraîchement diplômés de l'UCL ont eu l'idée : fabriquer un panneau solaire miniature, qui tiendrait dans un portefeuille... Le chargeur fait en réalité la taille d'une carte de crédit épaisse de 7 à 8 millimètres pour 60 grammes. Déployé, il a l'envergure d'une feuille A4.

"Les batteries permettent seulement de retarder le problème !"

Ces entrepreneurs ont conçu leur produit pour des voyageurs, de quoi charger un smartphone, un GPS ou même une petite caméra. "Nos principaux concurrents, ce sont les batteries portables. La différence, c'est que nous proposons une solution, nous ne reportons pas le problème." explique Henri Gernaey, ingénieur en électromécanique.

Pour se démarquer dans un marché assez concurrentiel, les deux jeunes entrepreneurs ont tout misé sur la taille de leur appareil mais surtout sur ses capacités. "On a trouvé des cellules photovoltaïques de haute performance. C'est du monocristallin et cela permet, grâce à l'innovation dans l'assemblage et dans le repliage de notre produit, d'aller chercher une charge de 50% d'un téléphone en deux heures." se réjouit Geoffroy Ghion, ingénieur en construction et co-créateur du projet.

Du soleil, pas de réseau électrique : des conditions plus fréquentes dans l'hémisphère sud que dans l'hémisphère nord. Les deux compères estiment que l'Inde, l'Afrique ou l'Amérique du sud pourraient un jour être leur premier marché. Mais avant cela, il faudra dépasser le stade du prototype.

L'invention, toujours au laboratoire, fait encore des maladies de jeunesse. Il faut aussi trouver des investisseurs pour passer au stade industriel, produire en série. 

Pour se faire connaître, ils se filment et postent des vidéos sur les réseaux sociaux. En novembre, ils débuteront une campagne de financement participatif sur la plate-forme www.kickstarter.com. But : récolter 70 000 euros. Si l'objectif est atteint, ils pourront lancer la production. L'assemblage se ferait en Belgique et les premiers exemplaires seraient vendus en avril, mai pour 79 euros avant d'atteindre le prix de 99 euros par la suite.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK