Importants subsides wallons pour la construction d'une piscine olympique à Louvain-la-Neuve

C’est une excellente nouvelle pour les habitants du centre du Brabant wallon, et plus particulièrement pour les quelque 400.000 nageurs (étudiants, écoliers, particuliers et membres de clubs sportifs) qui fréquentent chaque année les piscines du Blocry à Louvain-la-Neuve: à terme, ces deux bassins vieillissants seront remplacés par une piscine olympique.

Ce projet, dont on parle depuis des mois, figure dans la liste des dossiers qui bénéficieront de subsides de la Région wallonne dans le cadre du Plan Piscines qui sera validé jeudi par le gouvernement wallon.

>>> À lire aussi : les réactions à l'annonce de la Région wallonne

Une piscine olympique modulable

Concrètement, la future piscine sera construite le long du boulevard de Lauzelle (à 500 mètres environ des piscines actuelles), dans le prolongement des infrastructures du centre sportif. Elle fera 50 mètres de long sur 25 de large mais elle pourra être modulée en fonction des besoins. Dans les périodes de forte affluence, la piscine olympique sera divisée en trois piscines classiques. On nagera ainsi dans le sens de la largeur, avec un nombre de couloirs beaucoup plus grand. La surface de nage sera 66% plus importante que ce qu’offrent actuellement les deux piscines du Blocry. Une pataugeoire est également prévue.

"En Brabant wallon, il y a une piscine pour 49.000 habitants, explique Valérie de Bue, la ministre wallonne responsable des infrastructures sportives. Ce n’est pas un bon chiffre puisque la moyenne en Wallonie est d’une piscine pour 28.000 habitants. Il y a donc encore un manque de piscines auquel il faudra trouver une solution dans les prochaines années. Cette proposition est donc tout à fait intéressante, surtout aussi pour le fait d’avoir une piscine olympique homologuée qui va permettre à la Wallonie d’organiser des compétitions nationales et internationales."

La seule piscine olympique homologuée en Wallonie

Parmi les 33 projets qui figurent dans le Plan Piscines (rénovations ou nouvelles constructions en remplacement d’infrastructures existantes), celui de Louvain-la-Neuve est sans doute le plus important. D’abord parce qu’il n’y a plus, aujourd’hui, de bassin olympique homologué en Région wallonne. Cette lacune sera donc comblée. Ensuite parce qu'il recevra la subvention la plus élevée, un peu plus de quatre millions d’euros. Un subside d’1,15 million accordé précédemment pour la rénovation des piscines du Blocry a par ailleurs été maintenu, il sera réaffecté au nouveau projet.

L’UCL, la ville d’Ottignies-Louvain-la-Neuve et la Fédération Wallonie-Bruxelles, co-propriétaires des piscines du Blocry, devront financer le solde, soit environ 7,6 millions. Cette somme est considérable, mais une rénovation des deux bassins actuels, inaugurés au début des années 80, leur aurait également coûté beaucoup d’argent (environ dix millions, hors subsides). En outre, la construction d’une piscine olympique présente de sérieux avantages: les bassins du Blocry pourront rester ouverts pendant la durée du chantier et le projet permettra de désengorger l’entrée du quartier de l’Hocaille, un parking et un accès à la piscine olympique depuis le boulevard de Lauzelle seront aménagés.

110 millions d'euros pour le Plan Piscines

Pour son Plan Piscines, la Région wallonne va débloquer 55 millions d’euros de subsides et 55 autres millions sous la forme de prêts sans intérêt. Les dossiers ont été analysés selon plusieurs critères: réduction de l’empreinte carbone, accessibilité à tous les publics, développement d’aménagements favorisant l’apprentissage et la pratique sportive et réduction de l’utilisation du chlore. Celui de Louvain-la-Neuve présentait manifestement toutes les qualités requises.

Formellement, il revient maintenant au conseil d'administration des piscines de valider le projet de construction. Au vu de l'enthousiasme qu'il suscite, il serait surprenant que ce projet ne soit pas concrétisé, mais il faudra sans doute encore patienter quelques années avant l'inauguration. 

En Brabant wallon, un autre projet a également été retenu, il concerne le réaménagement des piscines du Bois des Rêves à Ottignies.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK