Genappe vote une motion appelant au rejet du projet actuel sur les visites domiciliaires

La maison communale de Genappe.
La maison communale de Genappe. - © Google Maps

La commune de Genappe, où les MR-IC du bourgmestre Gérard Couronné (MR) sont en majorité absolue, a voté mardi soir à l'unanimité une motion dont un des articles appelle le parlement fédéral à rejeter "le projet de loi actuel" sur les visites domiciliaires. Le texte finalement voté était le résultat d'une concertation avec tous les chefs de groupe. A Jodoigne, fief historique de la famille Michel, une telle motion a été rejetée mardi soir.

A Genappe, PS et Ecolo s'étaient associés pour présenter un texte, tandis que le MR défendait une motion alternative. "Vous n'êtes ni franchement pour, ni franchement contre, ce qui n'est pas une position tenable lorsqu'il s'agit de droits humains. Et vous le savez! ", a fait remarquer la conseillère Ecolo Anne Beghin. Après environ une heure de débat, le bourgmestre a demandé une suspension de séance, le temps de se mettre d'accord avec tous les chefs de groupe sur une motion commune. Le nouveau texte, voté à l'unanimité, ajoute pour l'essentiel le mot "actuel" à l'appel à rejeter le projet de loi - actuel, donc - sur les visites domiciliaires.

Dans d'autres communes brabançonnes wallonnes où le MR dispose d'une majorité absolue comme à Wavre ou Villers-la-Ville, de telles motions n'ont pas été examinées, au motif qu'elles n'étaient pas de la compétence du conseil communal.

A Jodoigne, fief de Louis Michel, le père du Premier ministre Charles Michel, la motion a été examinée, et rejetée. "Parfois l'impression de se battre contre les murs ou plutôt contre les ruines de la démocratie. Bref, la majorité MR a rejeté la motion contre le projet de loi sur les visites domiciliaires que j'ai présentée au nom de l'opposition et au nom de tous les citoyens solidaires et de celle et ceux qu'ils protègent", a commenté sur les réseaux sociaux la conseillère Ecolo de Jodoigne Mélanie Bertrand.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK