Genappe: bientôt une 13e maison des jeunes reconnue en Brabant wallon ?

La maison des jeunes est temporairement hébergée au centre culturel de Genappe
3 images
La maison des jeunes est temporairement hébergée au centre culturel de Genappe - © Monika Wachter - RTBF

C'est en tout cas l'espoir de la commune. Elle vient d'introduire une demande de reconnaissance auprès de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Un embryon de maison de jeunes existe déjà depuis un an et demi. Il avait été créé parce qu'il existe un besoin, explique Vincent Girboux, échevin de la jeunesse. "On pense que dans la commune et dans cette région du Brabant wallon il y a une carence par rapport aux activités qui sont proposées aux jeunes. Donc on a décidé de mener une étude."  L'enquête menée par l'UCL a notamment mesuré le taux d'ennui des ados. "Ce taux d'ennui est plus important en soirée, le weekend, pendant la période des congés scolaires et les vacances d'été. Et donc naturellement l'idée d'une maison de jeunes est de proposer des activités aux jeunes à ces moments-là de manière plus importante."

Hébergé dans le centre culturel

La ville a donc ouvert son portefeuille pour créer il y a un an et demi une petite maison des jeunes qu'elle a appelé Bug-1. Le centre culturel a lui fait une petite place. Elle ouvre ses portes aux jeunes âgées de 12 à 26 ans trois fois par semaine, mercredi, vendredi et samedi. Elle propose aussi différents ateliers: rap, beatmaking, graff et des projets collectifs de création comme le projet marionnette au Canada. Pour encadrer les jeunes, la commune a engagé deux animateurs, un mi-temps et un quart-temps. Les jeunes répondent très positivement. Amaury Pirotte explique que "c'est s'adapter à ce que les jeunes ont envie de faire et ne pas s'imposer." Tristan Scarnière, 27 ans, est l'autre animateur. Il est très enchanté par cette initiative. "Je pense qu'il y avait vraiment un manque à Genappe. Moi, quand j'avais 12-13 ans, on avait déjà eu une réunion avec la commune où l'on demandait une maison de jeunes. Maintenant qu'elle est là, les jeunes répondent positivement. C'est inévitable. "

Les jeunes ont vraiment leur place dans l'ASBL

Emilie Lavaux est la directrice du centre culturel et également présidente de la maison des jeunes. "On a beaucoup de jeunes qui sont présents au sein du conseil d'administration. Donc on est une vraie maison des jeunes, avec des jeunes qui ont vraiment leur place dans la gestion de l'ASBL." Genappe compte environ 2.800 jeunes entre 12 et 26 ans. Aujourd'hui, une cinquantaine vient régulièrement profiter des activités de la maison des jeunes.

Plus de subsides pour plus d'activités

En cas de reconnaissance par la Fédération Wallonie Bruxelles, la maison des jeunes pourra bénéficier de subsides pour son fonctionnement à hauteur de 14.000 € et pour l'emploi à hauteur de 48.000 €. Cet argent permettra notamment d'engager un coordinateur et un animateur temps plein. Quant à la ville, elle versera toujours un subside annuel de 5.000 €. Cela permettra aux animateurs d'attirer de nouveaux publics et d'aller à la rencontre des jeunes hors du centre-ville, dans les deux cités sociales et dans les centres des villages. La commune espère par cette initiative de lutter contre l'ennui des jeunes et de favoriser leur ouverture sur le monde.

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir