Gare d'Ottignies : visite royale pour remercier le personnel du rail pour ses efforts pendant le Covid

Ce matin, le Roi Philippe est arrivé en train à la gare d’Ottignies pour une visite à la SCNB et INFRABEL. Il a rencontré plusieurs dizaines de membres du personnel, des conducteurs et accompagnateurs de train, des employés de guichets, des agents Securail ou encore d’entretien. Il a aussi pu visiter la cabine de contrôle d’Infrabel qui a été spécialement rouverte à cause du Covid. Stefaan Floss, le responsable trafic Infrabel pour la région sud-est, explique au Roi : "Voici deux ans, cette cabine a migré vers la cabine de Namur. Normalement ce local ne devait plus être utilisé. Il devait servir de cabine de secours. Mais il y a un an, exactement le 18 mars, j’ai décidé de rouvrir cette cabine pour assurer une distanciation suffisante entre les agents de cabine, fort appréciée par eux, et qui répond aux conditions sanitaires. C’est un travail d’intérêt national puisque c’est ici qu’on assure la régularité mais surtout la sécurité des convois ferroviaires".

3 images
Le Roi Philippe rencontre les agents Securail © Stéphanie Vandreck - RTBF

Par cette visite, le Roi voulait remercier le personnel ferroviaire pour ses efforts qui, malgré les conditions difficiles de la crise sanitaire, a continué d’assurer le même service à la population.

Benoît Gilson, l’administrateur délégué d’Infrabel explique que "le métier du rail est essentiel puisque c’est ça qui a permis aux gens d’aller travailler. C’est aussi, on en parle moins, c’est ce qui a permis d’acheminer les moyens de protection, grâce au trafic ferroviaire fret, qui sont venus de l’étranger. Donc ces masques et gels sont passés par la Belgique. Donc c’était des métiers très essentiels. Et cette visite royale est finalement une belle reconnaissance du caractère essentiel de ce métier".

3 images
Le Roi Philippe est arrivé en train à la gare d'Ottignies © Stéphanie Vandreck - RTBF

Alessandro, est agent de métier. Il nettoie les trains et les locaux. Son travail a pris toute son importance. Avec le Covid, la désinfection est devenue primordiale "On commence la journée par la désinfection des locaux avec la remise en ordre des poubelles et sanitaires. Puis le chef d’équipe nous indique les trains qui doivent être désinfectés et nettoyés en profondeur".

Jean-François Jacquiez est agent Securail. Il ajoute : "Ça fait maintenant plus d’une année qu’on est sur le front avec de nouvelles règles à faire respecter. C’est très valorisant d’être reconnu. Ça fait plaisir".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK