Election rectorale en vue à l'UCLouvain, Vincent Blondel vise un nouveau mandat

Vincent Blondel, élu recteur en 2014, devrait figurer sur la liste des candidats qui sera diffusée le 14 mars.
Vincent Blondel, élu recteur en 2014, devrait figurer sur la liste des candidats qui sera diffusée le 14 mars. - © UCLouvain

2019 sera donc une année électorale à l’UCLouvain. Le mandat du recteur arrive à son terme et il convient de le remettre en jeu. Le vote proprement dit aura lieu au mois d’avril, mais la procédure va bientôt commencer, avec le dépôt des candidatures du lundi 11 au vendredi 15 février.

Vincent Blondel sera-t-il candidat ? Pas de commentaire dans son entourage, mais plusieurs sources nous indiquent que oui, le recteur sortant briguera bien un nouveau mandat. Et il aura sans doute de la concurrence. Le nom de Sébastien Van Bellegem, doyen de la faculté des sciences économiques, sociales, politiques et de communication, est également cité.

Combien de candidats?

D’autres candidats surgiront-ils dans les prochains jours ? C'est probable. En 2014, ils étaient cinq en course et il avait fallu un second tour pour départager les deux premiers. La commission électorale dévoilera la liste des candidats le 14 mars, après un examen minutieux des dossiers introduits.

Le vote aura lieu du 23 au 25 avril et si personne n’obtient la majorité absolue au premier tour, un second tour sera organisé du 20 au 22 mai. On sera donc tout proche de la fin de l’année scolaire. Par rapport à 2014, le calendrier a été modifié pour raccourcir le délai entre l’élection du recteur et son entrée en fonction au début de la prochaine année académique.

Qui pourra voter?

Le collège électoral est composé des 5800 membres du personnel et des quelque 31.000 étudiants, ce qui représente un peu moins de 37.000 électeurs potentiels, répartis sur les différents sites de l'UCLouvain, à Louvain-la-Neuve, Bruxelles, Mons, Tournai, ainsi qu'aux Cliniques Saint-Luc et au CHU UCL-Namur. Mais tous les votes n’auront pas la même valeur, il s’agit d’un suffrage universel pondéré. Par exemple, le vote du personnel académique pèsera davantage que celui des étudiants ou que celui du personnel administratif de l’université.

Journal télévisé 26/03/2014

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK