Des habitants de Tourinnes-la-Grosse mobilisés contre un projet de lotissement : "Un trop plein de maisons étouffe la beauté de ce qui est"

Un projet immobilier suscite l’inquiétude à Tourinnes-la-Grosse (Beauvechain), bien connue pour ses vieilles pierres et la richesse de son tissu associatif et culturel. Un promoteur souhaite construire un lotissement de 17 maisons sur un terrain situé à deux pas de l’église millénaire qui fait la fierté du village. Mais de nombreux habitants s’y opposent. Pour eux, ce projet est démesuré et risque de mettre à mal ce qui caractérise le plus Tourinnes-la-Grosse à leurs yeux : son charme et son âme.

"Le charme, c’est un assemblage de la beauté des bâtiments, de la situation du village qui est sur une colline, où on voit large, selon Edith. C’est aussi la beauté des arbres et tout ce qui est de l’ordre de l’impalpable mais qu’on ressent quand même. Beaucoup de promeneurs s’arrêtent et se disent qu’il y a quelque chose de spécial ici. Ils ne savent pas le décrire mais ils le ressentent. Pour moi, un trop plein de maisons étouffe la beauté de ce qui est. C’est comme un jardin où tout a trop poussé partout. Quand on dégage un peu, on voit les beaux arbres et les beaux rosiers qui fleurissent, ils sont mis en valeur. Et je pense que ce lotissement n’aidera pas à mettre en valeur la beauté et l’âme du village."

Un projet trop grand et mal pensé?

Qui plus est, pour ces habitants, le projet est mal ficelé. Grégoire pointe notamment l’accès compliqué au futur lotissement et le trafic que tout cela va générer dans les ruelles avoisinantes, déjà fort étroites.

"On crée du trafic, du bruit et du danger. Et dans les notices d’incidences qui ont été établies, tout cela est balayé d’un revers de la main, comme s’il n’y avait pas de problème. Mais on voit qu’aucune étude sérieuse n’a été faite. Je pense que le projet, à ce niveau-là, n’a pas été réfléchi."

3 images
L'entrée de la pâture sera le seul accès au futur lotissement, en venant de cette ruelle pavée très étroite. © Hugues Van Peel - RTBF

Moins de densité

Dans l’idéal, bien sûr, ces Tourinnois préféreraient que le terrain ne soit pas bâti, mais ils sont réalistes. Ce qu’ils demandent, c’est un projet plus modeste et surtout de la concertation.

"On n’est pas une bande de bobos qui veut préserver son jardin, explique Katia. On veut juste que les solutions soient trouvées pour que tout projet de bâti soit fait dans le respect de cette ambiance et de cette âme de village que tout le monde apprécie."

"La question est de savoir jusqu’à quel point il faut densifier et transformer ce cœur de village, ajoute Grégoire. On sait que l’habitat et l’urbanisme, ça évolue. Est-ce que ça doit évoluer de cette manière-là systématiquement ? N’y a-t-il pas moyen de trouver des solutions plus raisonnées et plus raisonnables et qui tiennent compte en partie de l’histoire des lieux ? S’il faut partir du principe que ce sera bâti un jour, je pense qu’il y a d’autres solutions meilleures pour toute l’entité, notamment en matière de densité. On pourrait imaginer d’avoir moins d’habitations et prévoir des accès différents."

3 images
L'église millénaire de Tourinnes-la-Grosse, à deux pas du terrain où un promoteur veut construire un lotissement. © Hugues Van Peel - RTBF

L’enquête publique concernant ce projet de lotissement s’achèvera ce mardi 6 juillet. Une pétition a été lancée et a déjà récolté des dizaines de signatures. La commune examinera précisément les arguments des différentes parties avant de prendre une décision concernant la demande de permis.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK