Coup de tonnerre à Wavre: la liste CH+ demande un recomptage des voix

On n’est peut-être pas au bout de nos surprises à Wavre concernant les résultats des élections communales. La liste CH+ (tendance cdH), qui a obtenu deux sièges (soit un de moins qu’en 2012), a officiellement demandé un recomptage des suffrages. Elle a envoyé un courrier en ce sens au gouverneur de la province du Brabant wallon.

A Wavre, le dépouillement des bulletins de vote a pris beaucoup plus de temps que dans les autres communes dimanche, en raison d’une série d’incidents (problèmes informatiques, panne de courant, remplacement des assesseurs épuisés par du personnel communal). Et la Liste du Bourgmestre emmenée par Françoise Pigeolet n’a conservé sa majorité absolue (16 sièges sur 31) que pour une poignée de voix, six semble-t-il. Le dernier siège aurait était en balance avec la liste CH+.

CH+ ne soupçonne pas de malversation, mais compte tenu de cet écart minime et du contexte "chaotique" du dépouillement, un recomptage permettrait de clarifier les choses définitivement.

La majorité absolue des libéraux en sursis?

Évidemment, si cette demande était acceptée et s’il s’avérait qu’une erreur a été commise, le rapport de force pourrait sensiblement changer entre la liste majoritaire et les autres.

Ces derniers jours, la Liste du Bourgmestre a reçu les représentants des autres listes (PS, Ecolo, Défi et CH+) en vue de la constitution d’une majorité plus large. Si les libéraux perdent leur majorité absolue, ils devront forcément faire des concessions plus importantes à l'égard de leur futur partenaire. En théorie, les listes d’opposition pourraient même s’allier pour rejeter le MR dans l’opposition. Mais dimanche, elles avaient exclu cette hypothèse, considérant qu’une majorité de 16 sièges sur 31 était trop fragile.

La demande de recomptage sera dès demain dans les mains du gouverneur. Après avoir vérifié la qualité du demandeur et s'être assuré qu'un recomptage est susceptible de modifier la répartition des sièges, le gouverneur chargera l'administration d'instruire le dossier. L'administration lui adressera ensuite une recommandation, dans un délai de trente jours. Ce sera alors à lui de décider si un recomptage doit être effectué.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK