Coup d'envoi du gros chantier qui va relier la E411 au parking RER et désengorger l'accès à LLN

Le parking RER est aujourd'hui très peu rempli. Les aménagements prévus convaincront-ils les automobilistes de s'y aventurer et de prendre le train?
5 images
Le parking RER est aujourd'hui très peu rempli. Les aménagements prévus convaincront-ils les automobilistes de s'y aventurer et de prendre le train? - © Hugues Van Peel - RTBF

C’est un chantier colossal qui va commencer dans quelques jours à Louvain-la-Neuve: l’aménagement d’une liaison entre le parking RER et l’autoroute E411, à hauteur de la sortie 8a. Cette liaison doit permettre aux automobilistes qui sortent de l’autoroute d’entrer directement dans le parking, sans s’arrêter, en évitant donc les embouteillages.

Actuellement, l’accès au parking se fait via une petite voirie provisoire (et très pentue), depuis le rond-point de la sortie d’autoroute. Aux heures de pointe, il y a beaucoup de monde à cet endroit et il n’est pas toujours facile d’entrer dans le parking ou d’en sortir en toute sécurité. La liaison directe depuis l’autoroute sera donc la bienvenue.

Fluidifier le trafic à l'entrée de Louvain-la-Neuve

Mais en réalité, même s'il n'est question pour l'instant que de l’accès au parking, c’est une refonte complète de la circulation qui a été imaginée à l'entrée de Louvain-la-Neuve, pour plus de fluidité, au bénéfice de tous les utilisateurs.

Sont notamment prévus, à terme: l'agrandissement des bretelles de l’autoroute, l'élargissement du pont au-dessus de la E411 ainsi que d’un tunnel sous la N4 (avec un passage réservé aux piétons et aux cyclistes), et l’aménagement d’un entrelacs de nouvelles bandes de circulation entre l’autoroute et la nationale.

Ultérieurement, il sera aussi question de creuser une sortie secondaire du parking RER qui passera sous le Boulevard de Wallonie pour permettre aux automobilistes de se diriger directement vers le centre de Louvain-la-Neuve et Ottignies, donc à l’opposé des grands axes.

Budget total de ces différents aménagements? Quasiment 11 millions d’euros. Evidemment, le chantier se déroulera en plusieurs phases, tout ne sera pas lancé en même temps. La première étape (aménagement de la liaison entre l'autoroute et le parking) devrait durer au moins un an et demi, peut-être deux ans. Sur le timing des travaux et sur leur impact sur la circulation, on en saura sans doute plus lors de la réunion du comité de suivi du chantier prévue le 21 janvier.

Comment remplir le parking RER?

Tout cela sera-t-il suffisant pour remplir le parking RER de 2300 places où ne sont garées que quelques dizaines de voitures chaque jour aujourd’hui? Sans doute pas. Les travaux ne sont qu’une pièce du puzzle. Pour convaincre les automobilistes d’abandonner leur véhicule au profit des transports en commun, il faudra aussi travailler sur la cadence et la régularité des trains entre Louvain-la-Neuve et Bruxelles (l’offre avait déjà été renforcée en décembre 2017), sans attendre la fin du chantier du RER. La SNCB devra aussi communiquer, à la fois sur les horaires des trains et sur la disponibilité du parking, ce qu’elle n’a pas beaucoup fait jusqu’à présent.

Allongement des quais et des voies

Enfin, et ce n’est pas rien, pour le confort des navetteurs, il est question d’allonger les voies de chemins de fer et les quais à la gare de Louvain-la-Neuve (70 mètres de plus), pour raccourcir la distance entre le parking RER et les trains. Cela permettra aussi de faire circuler des trains plus longs (jusqu'à 300 mètres) qui pourront transporter plus de monde dans de meilleures conditions.

Le cahier des charges de ce chantier particulier estimé à 4 millions d’euros est en cours de validation à l’UCL et à la SNCB. L’entreprise qui sera désignée devra elle-même faire les démarches pour l’obtention du permis avant de commencer à creuser. Et il faudra faire vite, l’échéance est fixée au mois d’avril 2021.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK