Contournement de Wavre: plus de 4000 courriers de contestation ont été envoyés

L'enquête publique lancée en décembre dernier dans le cadre de la demande de permis d'urbanisme pour le projet de contournement routier de Wavre a mobilisé de nombreux opposants : 4.190 courriers de contestation ont été envoyés aux communes de Wavre et de Grez-Doiceau, confirme mardi l'association Natagora.

Le nouvel axe routier envisagé par le Service public de Wallonie (SPW) doit relier la Nationale 25 à Grez-Doiceau au zoning Nord de Wavre. Les opposants affirment qu'il ne constitue pas une solution aux problèmes de mobilité à Wavre, et qu'il menace 350 hectares de nature.

Alors que les tenants de ce contournement - dont le MR aux commandes à Wavre - estiment que le projet est indispensable pour réduire le trafic de transit en ville et décharger d'autres voiries d'accès au zoning Nord à l'heure de pointe, les opposants jugent que son utilité n'a jamais été établie.

Une plateforme composée de 12 associations dont Natagora, a été rejointe dans le combat contre le projet par les sections de Wavre et de Grez-Doiceau d’Écolo et du cdH. Les représentants de cette plateforme annoncent qu'ils seront présents aux réunions de concertation qui seront organisées le 7 février à Grez-Doiceau et le 8 février à Wavre.

"La mobilisation étonnante pour une enquête publique démontre à quel point la population reste dubitative quant à ce projet d'un autre âge", commente le président de Natagora Brabant wallon, Julien Taymans.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK