Chaumont-Gistoux: un palefrenier maltraité obtient gain de cause en justice

Les faits se sont déroulés en 2009 dans un manège de Chaumont-Gistoux. Un groom, de nationalité brésilienne, chargé de soigner les chevaux, s'était retrouvé à l'hôpital suite à un accident du travail et avait été licencié.

L'enquête a révélé des conditions de travail moyenâgeuses: le palefrenier, qui vivait sur place, travaillait jusqu'à 14 heures par jour pour un salaire de 3,50 euros de l'heure. Selon son avocat, mal nourri, il lui arrivait même de manger les carottes destinées aux chevaux.

La patronne du manège, une Brabançonne de 57 ans, a été condamnée par le tribunal correctionnel de Nivelles à 6 mois de prison avec sursis pour traite d'être humains.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK