Carrière de Quenast: le gouvernement wallon autorise Sagrex à construire sa nouvelle route, au grand dam des riverains

Les riverains ne s'opposent pas aux activités de Sagrex mais bien au projet de nouvelle route.
2 images
Les riverains ne s'opposent pas aux activités de Sagrex mais bien au projet de nouvelle route. - © Hugues Van Peel - RTBF

C’est un coup dur pour les habitants de Quenast (Rebecq) qui se battent depuis des mois contre le projet de construction d’une nouvelle route en bordure de la carrière exploitée par Sagrex. Après un avis positif de la commune, le ministre wallon Willy Borsus vient de donner son feu vert à cette ouverture de voirie.

"Nous sommes surpris car il y a quelques mois, le ministre Philippe Henry a annoncé que le dossier était gelé et qu’il ne serait pas subsidié, explique Anne-Charlotte Bersipont, membre du comité de quartier Le Pavé. Et puis là, d’un coup, on se retrouve avec un autre ministre, au sein du même gouvernement, qui décide de donner l’autorisation. C’est vrai qu’on ne comprend pas très bien, on peut quand même se dire qu’il y a un manque de cohérence dans cette histoire."

Un recours au Conseil d'Etat

Les opposants au projet de nouvelle route contestent les arguments avancés par le ministre Borsus et annoncent un recours au Conseil d’Etat.

"Le ministre estime que le projet Sagrex est compatible avec l’objectif du décret voiries, à savoir préserver l’accessibilité des voiries communales et améliorer leur maillage. Il estime même que cela va favoriser les modes doux, alors que le projet ne contient absolument rien pour les piétons, la mobilité douce, les transports en commun… Nous ne sommes pas du tout d’accord sur ce point de l’analyse."

La nouvelle route remplacera la drève Léon Jacques qui sera supprimée pour permettre l’extension future de la zone d'extraction. Baptisée "route des montagnes", elle reliera la N6 à un nouveau rond-point qui sera aménagé à l’entrée de la carrière, soit un parcours d’environ deux kilomètres. Elle traversera une zone verdoyante sur le flanc d’un terril. Certains habitants de Quenast redoutent un accroissement des nuisances, principalement le bruit des camions et les poussières engendrées par ce trafic intense en surplomb du village.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK