Beauvechain : le site envisagé par Boiron classé "site de grand intérêt biologique"

Boiron s’installera-t-il vraiment un jour à Beauvechain ? Le géant de l’homéopathie veut quitter Bruxelles et installer des unités de fabrication dans le village, sur le site de la Nethen (un ruisseau qui coule à Beauvechain). Depuis le début,  il est confronté à une forte opposition et le collectif qui s’oppose au projet vient de gagner une bataille.

Site  naturel classé par le SPW

Avec l’aide de Natagora, le comité de riverains a réussi à faire classer le site comme "site de grand intérêt biologique". Cela veut dire quoi ? Le Service Public de Wallonie reconnaît que la zone naturelle abrite des espèces rares ou menacées, comme l’explique Sophie Dallemagne pour le collectif : "Sur ce site il y a énormément d’espèces rares. Notamment des oiseaux, des papillons… Toutes des espèces qui valent la peine d’être préservées. A partir du moment où on construit sur un terrain pareil, il est évident que l’on voit détruire ces espèces".

Le projet est-il compromis ?

De quoi mettre du plomb dans l’aile du projet de Boiron qui a déjà dû revoir à plusieurs reprises son projet. Trois fois que Boiron revoit sa copie. Le dernier dossier soumis à l’enquête publique présentait un projet réduit de deux tiers. On n'en était plus qu’à 885 m2. Il a à nouveau suscité une levée de boucliers de la part des riverains.

La crainte des opposants c’est de voir débarquer un projet d’une ampleur industrielle qui devrait plutôt trouver sa place dans un zoning et pas tout près d’une rivière. Une rivière qui pourrait, selon le collectif, être victime d’écoulements d’hydrocarbure suite à la construction d’un parking à côté des bâtiments.

La reconnaissance comme "site de grand intérêt biologique" ne fait vraiment pas les affaires Boiron. Vu les possibilités d’emplois et de collaborations locales, la commune ne s’opposait pas au projet. Selon le collectif, la balle est désormais dans le camp de la commune vu son engagement en matière d’écologie. Le classement comme site de grand intérêt biologique, justifierait, selon le collectif, l’arrêt du projet. La commune n’a pas encore réagi à ce nouvel épisode de la saga

Archives JT 04/05/2018:

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK