Accueil de la petite enfance en Brabant wallon: la situation ne progresse pas beaucoup

En Brabant Wallon, 40 % des enfants de 0 à 3 ans ont une place en milieu d’accueil (illustration).
En Brabant Wallon, 40 % des enfants de 0 à 3 ans ont une place en milieu d’accueil (illustration). - © Flickr - orangachang

Il est toujours aussi difficile pour les jeunes parents du Brabant Wallon de trouver une place d’accueil pour leur enfant. L’ONE et l’intercommunale sociale du Brabant Wallon viennent d'ailleurs de dresser un état des lieux de la situation : des places, on en crée de nouvelles chaque année, mais on en ferme aussi beaucoup. Résultat des courses : le taux de couverture ne progresse quasiment pas.

En Brabant Wallon, 40% des enfants de 0 à 3 ans ont une place en milieu d’accueil. Ce taux de couverture est bien meilleur que dans les autres provinces wallonnes ou qu’à Bruxelles. Mais c’est loin d’être satisfaisant pour les acteurs de terrain.

"Réjouissons-nous des 40% mais on ne peut pas vraiment se réjouir tout à fait parce que de nombreuses familles restent encore maintenant avec des solutions bancales ou pas de solution du tout, déclare Aurélie Gaziaux, de l’intercommunale sociale du Brabant Wallon. Il y a des places qui s’ouvrent, mais pas suffisamment au vu du nombre d’enfants qui augmente en Brabant Wallon et puis vu le nombre de places qui ferment également."

Des accueillantes en attente d'un statut

Et ces places qui ferment, on les recense notamment chez les accueillantes d’enfants faute de véritable statut. Certaines abandonnent le métier, d’autres hésitent à se lancer. Sur ce point, il y a tout de même des avancées. La nouvelle ministre de la Petite Enfance, Alda Greoli, a récemment fait des annonces.

"Elle nous a annoncé son projet de démarrer avec une première série d’accueillantes (100 à 200) à partir du 1er janvier 2017 dans un nouveau statut. Donc, on met vraiment beaucoup d’espoir dans ce projet-là, déclare Natacha Verstraeten de l’ONE. Pour nous, ça ne peut être que les prémices d’un nouveau statut pour toutes les accueillantes à l’avenir, en tout cas pour celles qui le souhaitent."

Un statut pour les accueillantes, c’est l’un des moyens qui permettra d’augmenter le nombre de places d’accueil en Brabant Wallon. Il en manque plusieurs centaines pour répondre à la demande.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK