Accident mortel à Genappe: le carrefour dangereux sur la N5 sera sécurisé et peut-être un jour transformé

Le tristement célèbre carrefour de l'Arbre Sainte-Anne sur la N5 sera sécurisé prochainement, et peut-être transformé dans quelques années.
Le tristement célèbre carrefour de l'Arbre Sainte-Anne sur la N5 sera sécurisé prochainement, et peut-être transformé dans quelques années. - © Google

A Genappe, l’émotion suscitée par la mort accidentelle d’une automobiliste le 16 novembre dernier s’est transformée en action. Rapidement, les proches de la victime se sont mobilisés pour réclamer la sécurisation du carrefour de l’Arbre Sainte-Anne où s’est produit le drame. Ce carrefour est réputé dangereux, plusieurs accidents très graves s’y sont déjà produits.

Et leur appel a été entendu. Ce mardi, les autorités communales et la police locale ont participé à une réunion de la Commission provinciale de Sécurité routière dans les locaux du Service public de Wallonie (SPW) à Ottignies. Etaient également présents des spécialistes de la mobilité, le fonctionnaire délégué de la Région wallonne ainsi que des représentants de la province et du cabinet du ministre wallon Carlo Di Antonio, en charge de la mobilité et des travaux publics.

Le père des enfants de la victime avait aussi fait le déplacement, pour expliquer le sens de la démarche entreprise après le tragique accident du mois de novembre.

Des mesures à court terme

Lors de cette réunion, quatre mesures très concrètes ont d’ores et déjà été validées. D’abord, des radars seront installés sur le carrefour pour détecter les excès de vitesse et le franchissement des feux de signalisation. Ensuite, la visibilité des panneaux indiquant les limitations de vitesse sera renforcée, notamment par l’installation de spots clignotants. Les périodes d’attente aux feux seront aussi adaptées, pour donner plus de temps aux usagers qui doivent traverser la N5 en venant de Baisy-Thy par exemple (aujourd’hui, le feu repasse au rouge après seulement quelques secondes). Enfin, le marquage au sol sera modifié pour rabattre la circulation de la N5 sur la bande de droite à l’approche du feu.

Ces mesures relativement peu coûteuses devraient être mises en place assez rapidement. C’est l’affaire de quelques semaines sans doute, quelques mois dans le pire des cas.

Le carrefour peut-être un jour modifié et déplacé

Mais des travaux plus lourds pourraient aussi être entrepris dans quelques années. Ce mardi, le SPW a approuvé la réalisation d’une étude précise sur la mobilité à cet endroit, en tenant compte des flux de circulation qu’engendreront plusieurs projets d’envergure en phase de concrétisation à proximité du carrefour, sur le site de l’ancienne sucrerie: création d’un nouveau quartier de 400 logements, installation de deux écoles, d’une maison de repos et d’une crèche.

Il n’est donc pas exclu qu’à terme, le carrefour de l’Arbre Sainte-Anne soit modifié, voire déplacé, et devienne un rond-point. Mais il apparaît que de lourds travaux, aujourd’hui, sans tenir compte du trafic à venir, pourraient manquer leur objectif.

La réunion s’est tenue, semble-t-il, dans un climat très constructif. A la sortie, le bourgmestre de Genappe, Gérard Couronné, s’est dit très satisfait. "Tout cela n'empêchera jamais qu'il y ait des kamikazes évidemment, mais je pense qu'on aura tout fait pour attirer l'attention et faire en sorte que l'automobiliste soit sensibilisé au problème posé par ce carrefour", a-t-il déclaré.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK