Le dogme de la gratuité

Xavier Canonne
Xavier Canonne - © Mirella Cara

A la veille de la journée internationale des musées, Xavier Canonne, directeur du Musée de la photographie à Charleroi, revient sur la notion de gratuité. Une fausse bonne idée, selon lui, surtout lorsqu'elle est imposée et non compensée. Polémique.

En matière de culture l’enfer aussi est pavé de bonnes intentions, au nombre desquelles la mesure de gratuité des premiers dimanche du mois imposée aux musées subventionnés par la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Des musées faiblement subsidiés

Tel un fanion agité à son horizon politique, la Ministre de la Culture Fadila Laanan entend ainsi marquer son mandat en matière muséale, fondant cette mesure sur un postulat toujours à démontrer (Musée gratuit = musée accessible à tous), et l’appliquant sous la menace : les musées qui ne s’y conformeront pas cesseront d’être subventionnés ou ne verront pas leur convention reconduite.

Depuis 2006, les musées ayant permis la gratuité le premier dimanche du mois voyaient ce manque à gagner compensé mensuellement au prorata de leurs entrées. Depuis janvier 2012, pour de fumeuses raisons d‘équité masquant de mauvaises prévisions budgétaires, lesdits musées se voient privés de cette indemnité mais "chaleureusement invités" par lettre circulaire à maintenir la gratuité.

On lira dans les échanges au Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles ou dans la presse comment la ministre applique cette "chaleur" à mon endroit, qui ait osé m’élever contre cette mesure de bonne conscience venant précariser plus encore des institutions muséales déjà faiblement subsidiées, lesquelles s’attendent jusqu’en 2015 au moins à des restrictions ou des diminutions, la non-indexation étant déjà la règle. L’on y lira aussi que je "chipote" pour 14.000 €, ce qui ne se fait évidemment pas entre gens biens.

Rien ne prouve l'efficacité de la gratuité

Pourtant, il faut oser le répéter, les mesures de gratuité sous leur forme actuelle n’ont pas amené au musée ce "public défavorisé" et je mets au défi la Ministre de me démentir. Ma pratique quotidienne du terrain m’autorise à l’affirmer, et non les bonnes intentions qui détournent des questions réelles quant à l’accessibilité : gratuité des transports, accès généralisé du transport scolaire, aménagement des horaires scolaires pour permettre les visites, éducation à l’image, médiation, renforcement des services éducatifs… Accès aussi d’un nouveau public hors frontière (un seul Thalys par jour pour Mons, Charleroi ou Namur, et le soir encore bien, à deux ans de Mons 2015).

Madame Laanan, sans même envisager l’assouplissement, l’adaptation ou le différé de ses mesures en période de disette, sans proposer la moindre alternative, frappe ainsi par deux fois les musées en limitant leurs subventions et en les privant de recettes nécessaires à leur équilibre budgétaire, contribuant par des mesures populistes et hâtives à leur fragilisation.

Le réflexe des restrictions

Plus que jamais en période de crise, l’imagination se devrait d’être au pouvoir et les solutions se devraient d’être évoquées en un débat public afin de sauver notre bien commun le plus précieux. Pour cela il faut aussi du courage, celui d’accepter de reconsidérer des propositions aux conséquences incertaines plutôt que de se faire l’otage de quelques sirènes de la gratuité, penseurs autoproclamés de nos loisirs. En matière de culture, la restriction budgétaire ne doit plus être une fatalité, un réflexe systématique, plus encore provenant d’une mandataire d’un parti qui a grandement contribué depuis le XIXe siècle à son avènement et à sa diffusion.

À la messe aussi c’est gratuit, et rien n’empêche même de verser sa petite obole. Mais lorsqu’il s’agit de réparer le clocher ou de redresser l’autel… ça n’en fait pas pour autant plus de paroissiens. 

Xavier Canonne, Directeur du Musée de la Photographie

Xavier Canonne a consacré sa thèse de doctorat à la Sorbonne au Surréalisme en Belgique, dont il est considéré comme un des meilleurs spécialistes. Conférencier à l'Ecole supérieure des Arts plastiques et visuels de Mons, il est directeur du Musée de la photographie depuis 2000.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK