A propos de choses que je préférerais ne pas lire ni dire

Victor Ginsburgh
2 images
Victor Ginsburgh - © Tous droits réservés

Les déclarations de certains leaders israéliens, la politique d’expulsion et de destruction de villages de Bédouins et de Palestiniens font dire à Victor Ginsburgh, juif non-sioniste, qu’Israël est un état raciste.

Ce que je vois, ce que je lis

Voilà des choses que je préférerais ne pas lire. Mais une fois lues, il m’est difficile de les taire : Israël est un pays raciste. Ce n’est pas moi qui le dis, ce sont des journalistes israéliens de Haaretz auxquels je fais entière confiance.

Le racisme qui est cultivé en Israël, ironise Zvi Ba’rel dans Haaretz, est un bon racisme et l’auteur en donne quelques exemples.

« Le principal rabbin de Safed presse les habitants de la ville de ne pas louer aux Arabes. Est-ce horrible ? Mais non, ce rabbin est une exception. La Knesset (Parlement) est en train de préparer une loi qui devrait empêcher les Arabes israéliens d’être élus. Ce n’est pas vraiment du racisme, cela pourrait arriver aux Juifs aussi. Deux banques israéliennes (Hapaolim et Mizrahi-Tefahot) traitent de façon différente les Juifs et les Arabes. Pas grave, la Commission des Affaires Economiques du Parlement a décidé d’organiser une séance d’information... Bien sûr, aucun Juif ne veut être raciste, mais il n’y a pas de choix, c’est eux ou nous. Et puis, notre racisme est plus juste, plus égalitaire ; c’est un racisme qui pourrait servir de phare aux autres nations, d’exemple pour le reste du monde ».

C’est eux ou nous

Shimon Gapso, le maire juif du « Haut » Nazareth—qui surplombe la ville de Nazareth essentiellement peuplée d’Arabes—n’est pas raciste. Son argument est simple :

« Si vous pensez que je suis raciste, Israël est un État raciste. J’ai dit clairement que le Haut Nazareth est une ville juive. Je ne suis pas effrayé de le dire, de l’écrire et d’apposer ma signature à la déclaration C’est une ville juive et il est important qu’elle le reste. Si cela fait de moi un raciste, alors je suis un fier descendant d’une dynastie de racistes qui a commencé par le pacte que Dieu a conclu avec Abraham et la promesse explicitement raciste ‘à ta semence, j’ai donné cette terre du fleuve de Misraîm (Egypte) au grand fleuve, le Perath (Euphrate)…’ (Genèse 15, 18, traduction Chouraqui). Quand les Juifs sont revenus de leur exil en d’Egypte, le Dieu d’Israël a dit à Moïse comment il devait agir : tu dois nettoyer ce pays des ses habitants actuels » [1]

 

Le ministre en exercice de l’Economie israélienne, Naftali Benett a publiquement déclaré : « J’ai tué beaucoup d’Arabes dans ma vie, et il n’y a aucun problème avec cela ».

Le sort des bédouins qui ovivent en Israël

Enfin, allez voir ce que fait l’Etat Juif d’Israël aux bédouins qui y vivent et soutenez l’initiative. Dans un article récent, Haaretz souligne que « l’impression que donne le comportement de l’Etat d’Israël dans les collines du Sud d’Hébron et dans la vallée du Jourdain et de mener une politique intentionnelle et méthodique d’expulsions de Palestiniens et de Bédouins, pour assurer la possibilité d’annexer ces régions ».

Tout cela peut paraître « léger » par rapport à ce qui se passe en Syrie ou en Egypte. Rien n’est moins sûr. Il y a eu en 2012, plus de 6 000 raids militaires contre les communautés palestiniennes.

Il y a d’autres Israéliens

Il y a heureusement des Israéliens suffisamment courageux pour dire les choses comme elles sont, aussi bien parmi les journalistes que parmi les soldats de l’armée israélienne. Ce n’est pas toujours le cas de l’autre côté.

Victor Ginsburgh, professeur émérite (ULB)°

Spécialiste de l'économie de la culture, Victor Ginsburgh est aussi un polémiste et un observateur engagé de l’évolution du Proche-Orient. Juif, il plaide depuis longtemps pour une autre politique de la part d’Israël

 

[1] L’allusion vient de la Bible, Nombres 33, 55 (traduction Chouraqui) : « Si vous ne déshéritez pas les habitants de la terre en face de vous, ceux d'entre eux que vous laisserez seront des acanthes dans vos yeux et des épines dans vos côtes. Ils vous opprimeront sur la terre où vous habitez. ».

 

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK