écoles

"On a sacrifié certains de nos grands-parents et maintenant on veut aller trop vite pour remettre nos enfants sur les bancs des écoles"

"On a sacrifié certains de nos grands-parents et maintenant on veut aller trop vite pour remettre nos enfants sur les bancs des écoles"