Yémen: 55 morts dans les derniers combats entre loyalistes et rebelles

Yémen: 55 morts dans les derniers combats entre loyalistes et rebelles
Yémen: 55 morts dans les derniers combats entre loyalistes et rebelles - © ABDULLAH AL-QADRY - AFP

Au moins 55 personnes, dont 14 civils, ont été tuées en deux jours au Yémen dans de violents combats opposant forces progouvernementales et rebelles chiites Houthis, ont indiqué dimanche des sources loyalistes.

Les combats se sont intensifiés alors que le médiateur de l'ONU Ismaïl Ould Cheikh Ahmed se trouvait samedi dans la capitale Sanaa (nord), contrôlée depuis 2014 par les rebelles, pour des consultations sur la relance les efforts de paix au Yémen.

Des affrontements ont eu lieu samedi autour de Taëz (sud-ouest), la troisième ville du pays, où les rebelles ont tenté d'avancer dans la banlieue sud-ouest pour reprendre des positions perdues récemment au profit des loyalistes, selon des sources militaires.

Les bombardements par les rebelles de quartiers résidentiels de Taëz et de positions loyalistes ont fait "en 24 heures au moins 26 morts, dont 14 civils", a déclaré à l'AFP un responsable provincial. Taëz est située entre Sanaa et Aden (sud), ville reconquise par les forces progouvernementales en juillet et déclarée "capitale provisoire" du pays par les autorités reconnues par la communauté internationale.

Les forces progouvernenmentales avancent dans le centre-est

Sur un autre front, les forces loyales au président Abd Rabbo Mansour Hadi ont progressé dans la région de Baihan (centre-est), riche en pétrole et restée aux mains des rebelles malgré la reconquête l'été dernier par les loyalistes de la province de Chabwa, selon d'autres sources militaires.

Six combattants pro-Hadi et sept rebelles ont été tués samedi dans les combats, ont ajouté ces sources, précisant que trois de ces rebelles avaient péri dans des raids de la coalition arabe sous commandement saoudien.

Dans la province voisine de Marib, les forces progouvernementales ont reconquis samedi soir la localité de Harib (centre-est ), située non loin de Baihan, au terme de combats qui se sont soldés par la mort de 13 rebelles et 3 combattants pro-Hadi, ont indiqué les mêmes sources.

Le conflit armé au Yémen a fait, selon l'ONU, plus de 6200 morts, pour moitié des civils, depuis l'intervention en mars 2015 de la coalition arabe en soutien au gouvernement de M. Hadi.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK