Une demi-tonne d’héroïne destinée à l’Europe interceptée en Azerbaïdjan

L’Azerbaïdjan a annoncé lundi avoir intercepté plus d’une demi-tonne d’héroïne qui devait être acheminée en Europe, l’une des plus grandes saisies dans ce pays du Caucase situé sur une route majeure du trafic de drogue.

Selon un communiqué des douanes azerbaïdjanaises, la saisie a eu lieu dans la ville de Bilassouvar, dans le sud-est du pays, lorsque les gardes-frontières ont inspecté une voiture faisant la route depuis l’Iran vers la Lettonie, pays membre de l’Union européenne. Au total, 527 kilogrammes d’héroïne ont été découverts.

La route de l’héroïne

Selon les autorités azerbaïdjanaises, les trafiquants de drogue utilisaient par le passé l’enclave du Nagorno-Karabakh, territoire disputé entre l’Azerbaïdjan et l’Arménie, comme route de transit pour leurs drogues.


►►► À lire : Les talibans peuvent-ils se passer de la manne de la drogue qui les a financés ?


De larges pans de territoires autour et au sein du Nagorny-Karabakh ont été cédés à l’Azerbaïdjan par l’Arménie en 2020 à la suite d’une guerre de six semaines ayant opposé ces deux pays voisins du Caucase. En conséquence, les trafiquants ont commencé à utiliser davantage les postes frontaliers azerbaïdjanais pour le trafic à destination de l’Europe, selon la même source.

L’Azerbaïdjan a rapporté ces dernières années de multiples incidents impliquant des trafiquants de drogue tentant de pénétrer sur son territoire depuis l’Iran, point de passage majeur de l’héroïne en provenance d’Afghanistan. Des centaines de kilogrammes d’héroïne sont saisies chaque année par les autorités azerbaïdjanaises.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK