Libye: tirs d'obus sur la centrale électrique de Benghazi

Libye: tirs d'obus sur la centrale électrique de Benghazi
Libye: tirs d'obus sur la centrale électrique de Benghazi - © ABDULLAH DOMA - AFP

Des tirs d'obus ont touché samedi la centrale électrique de Benghazi qui alimente la plus grande partie de l'Est de la Libye, ont indiqué un responsable militaire et un ingénieur.

La centrale est située à la périphérie est de Benghazi, deuxième ville de Libye théâtre d'affrontements quasi-quotidiens entre forces du gouvernement reconnu internationalement et groupes armés dont des jihadistes, alors que le pays est plongé dans le chaos depuis 2011.

Elle a été touchée une première fois vendredi soir et deux fois samedi, a déclaré Moussa Souleimani, ingénieur à la centrale. "Cinq des six transformateurs sont définitivement hors service".

"C'est la cinquième fois en deux mois que la centrale est la cible de tirs", a-t-il ajouté, soulignant que "les coupures de courant allaient se prolonger jusqu'à huit heures par jour dans les régions situées entre Benghazi et la frontière avec l'Egypte", soit sur 500 km.

M. Souleimani a dit qu'il était "impossible de procéder à la réparation des transformateurs sans l'intervention d'une compagnie étrangère spécialisée, ce qui est impensable vu la situation sécuritaire dégradée".

"Si cette centrale a été prise pour cible, c'est pour obliger les habitants de Benghazi à renoncer à combattre les groupes terroristes", a déclaré le capitaine Adnane al-Baba de l'organisme de lutte antiterroriste.

"Les bombardements ont été menés avec des (canons) Howitzer. Il n'est pas possible de cibler cette centrale avec autant de précision sans des données fournies par des personnes de l'intérieur aux terroristes", a-t-il dit.

Les affrontements à Benghazi, située à 1000 km à l'est de Tripoli, ont fait près de 2.000 morts depuis 2014, selon un bilan de l'organisation indépendante Libya Body Count mi-décembre dernier.

Toujours à Benghazi, des obus sont tombés sur un camp de déplacés qui ont fui leur ville de Tawergha (272 km à l'est de Tripoli), faisant un mort -une femme- et neuf blessés y compris un enfant, selon des sources médicales.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK