Le Premier ministre irakien appelle le Kurdistan à ne pas faire sécession

Le Premier ministre irakien Haider al Abadi le 11 février 2016 à Berlin.
Le Premier ministre irakien Haider al Abadi le 11 février 2016 à Berlin. - © ADAM BERRY - AFP

Le Premier ministre irakien, Haider al Abadi, a estimé jeudi que le Kurdistan devait continuer "à faire partie" du pays, alors que le principal dirigeant de la région a appelé à la tenue d'un référendum d'indépendance.

"Le Kurdistan fait partie de l'Irak et j'espère qu'il va le rester", a déclaré Abadi devant la presse à Berlin après une rencontre avec la chancelière allemande Angela Merkel.

Le 3 février, Massoud Barzani, principal dirigeant du Kurdistan irakien, région autonome depuis 1991, avait appelé à la tenue d'un référendum sur un Etat kurde dans le nord de l'Irak, faisant monter la tension avec Bagdad en pleine guerre contre les djihadistes.

"Dans les discussions avec les autorités kurdes, je constate qu'ils ne souhaitent pas de partition", a toutefois tempéré le dirigeant irakien, sans préciser à qui il faisait référence au sein des autorités locales. Il a appelé "à ce que le référendum ne se tienne pas". Une partition dans la région "n'est dans l'intérêt de personne", a-t-il encore insisté.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK