Allemagne: Sumte accueille 1000 réfugiés et dépasse ses craintes

Dans un pays confronté à une crise migratoire sans précédent, le village de Sumte est devenu un symbole. L'automne dernier il faisait les gros titres, une centaine d'habitants seulement et bientôt 1000 réfugiés devaient arrivés. Sumte semblait alors débordé par cet afflux, mais qu'en est-il vraiment aujourd'hui?

Des emplois à la clé

Sumte, un village loin de tout, perdu dans la campagne de Basse Saxe dans le nord de l'Allemagne. Dans un ancien complexe de bureau réaménagé, 450 réfugiés sont accueillis. Si les choses se passent plutôt bien, c'est aussi parce que les réfugiés sont aujourd'hui moitié moins nombreux que les 1000 annoncés

A l'intérieur, il y a même un bar à chicha , un centre médical et une laverie dont s'occupe Sabine. Cette habitante de Sumte n'imaginait pas retrouver un jour du travail. "C'est vraiment super, j'ai 56 ans et ce n'est pas facile de trouver du travail. C'est près de chez moi, je mets 7 minutes pour arriver ici, c'est excellent." Même impression pour Anja Tewes qui fut bénévole avant d'être recrutée en tant que responsable des achats et de la restauration. "Au début il y avait beaucoup de gens sceptiques, des gens qui avaient peur, aujourd’hui l'ambiance est différente, dans les villages alentour les gens voient les conséquences positives sur l'économie".

Coexistence dans la crainte

En octobre 2015, un équipe de la RTBF était partie à la rencontre des 102 habitants de Sumte.  Le centre était alors en cours d'aménagement et la crainte dans tous les esprits même chez Grit Richter, la Maire de la localité. "Ma première pensée a été: mon dieu, autant de réfugiés, autant de gens dans ce bâtiments, les infrastructures de Sumte ne résisteront pas", avoue-t-elle. 

Sumte, village tranquille

Aujourd'hui au supermarché de la localité, chacun se croise poliment. Même si chez certains allemands le ressentiment est toujours là comme en témoigne cette jeune allemande accompagnée de son petit garçon. "Il y en a trop et où on va trouver l`argent ? Nous on compte chaque euro, c'est très dur avec un enfant et eux, on leur donne tout".

En Allemagne, la politique d'accueil de la Chancelière Angela Merkel fait toujours débat. Mais en attendant, à Sumte les réfugiés continuent d'arriver dans le village qui n'a rien perdu de son calme et de sa tranquillité. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK