Visa, alcool, voiture... Ce qu'il faut savoir si vous allez supporter les Diables en Russie

Pays de la coupe du monde 2018
7 images
Pays de la coupe du monde 2018 - © RTBF

Pour entrer en Russie à l’occasion de la Coupe du Monde, pas besoin de visa, votre FAN ID suffira. Et pour obtenir cette fameuse FAN ID, il vous suffit de faire la demande en ligne muni de votre ticket. N’oubliez pas d’avoir malgré tout un passeport en ordre.

Un avis de voyage spécifiquement adapté au championnat du monde est disponible en ligne sur le site du SPF Affaires Etrangères, en plus de l’avis de voyage général valable pour la Russie. À votre arrivée sur le territoire russe, vous recevrez une carte de migration. Un petit papier blanc que l'on va vous demander de signer. Il ne paie pas de mine, mais gardez le précieusement, il est absolument nécessaire pour sortir du pays.

Ni bière, ni vodka sur la voie publique

À l'encontre de quelques clichés bien tenaces sur l'amour des russes pour la boisson, la consommation d'alcool est interdite sur la voie publique. Pas de bière, ni de vodka à partager entre supporters à l'exterieur.

Autres substances avec lesquelles les autorités appliquent la tolérance zéro : les drogues. Celui ou celle qui serait surpris avec un peu d'herbe ou autre dans sa poche volera directement derrière les barreaux et risque 5 ans de prison, voire beaucoup plus.

Sachez encore que les autorités russes n'ont pas du tout la même notion de respect de la vie privée qu'en Europe. Il y a de grandes chances pour que vos communications soient lues ou écoutées. Le SPF Affaires Étrangères conseille même aux chefs d'entreprises ou à ceux qui exercent un métier délicat de laisser votre smartphone à la maison.

Not gay friendly

N'oubliez pas non plus que la Russie est dotée de règles homophobes. Une loi y interdit de faire la promotion de l'homosexualité et d'afficher son orientation sexuelle peut déjà être considéré comme une forme de promotion. Soyez discrets, conseillent les Affaires étrangères.

Si, malgré tous ces conseils, le supporter que vous êtes se retrouve dans l'embarras ou que vous avez perdu votre passeport dans l'euphorie du match, sachez que les services diplomatiques belges devraient pouvoir vous venir en aide. Pour les trois premiers matches, que ce soit à Sotchi, Moscou ou Kaliningrad, un consul sera dépêché par l'ambassade dans la ville, 24 heures avant le match des Belges et jusqu'à 24 heures après. Un numéro de garde à appeler en cas d'urgence sera rendu disponible sur le site des Affaires étrangères.

Et Kaliningrad ?

C’est dans cette enclave que le plus grand nombre de supporters belges est attendu. Vu l’augmentation des prix des billets d’avion, beaucoup atterriront en Pologne ou en Litunaie, toutes proches et rejoindront Kaliningrad en véhicule. N’espérez pas louer une voiture en Pologne ou en Lituanie et traverser la frontière à son bord, seuls les véhicules personnels peuvent passer.

N’espérez pas non plus traverser un des postes frontières à pied : c’est tout simplement interdit. Les points d’entrée dans l’enclave sont de réelles frontières, entre l’Union européenne et la Russie. En temps normal, chaque véhicule est fouillé, l’opération peut prendre un bon quart d’heure.

Les autorités de Kaliningrad ont rencontré leurs homologues polonais et lituaniens pour que les opérations de contrôle se passent au mieux, mais cela pourrait prendre un certain temps malgré tout. Le meilleur conseil est donc de prévoir suffisamment de temps pour passer dans l’enclave

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK